Home / The Institute / Paris IAS in the media / "Fake news": un terme nouveau pour de vieilles histoires

Paris IAS in the media

"Fake news": un terme nouveau pour de vieilles histoires

L'Est éclair, 2 avril 2017

Par Olivier Thilbault et William Ickes

Extrait

L'expression anglaise "fake news" fleurit depuis quelques mois dans les médias, sans véritable traduction en français, pour désigner une information délibérément fausse circulant généralement sur internet.
Ce terme cache une pratique ancienne, comme les libelles et "canards" du 18e siècle en France. L'environnement internet lui a donné une vigueur nouvelle.

- "Fake news" à l'origine de 1789? -
"Les mensonges éhontés font partie du discours politique depuis l'antiquité grecque et romaine", estime l'historien américain Robert Zaretsky de l'Université de Houston.
Son collègue de Harvard Robert Darnton trouve chez Procope de Césarée de premières traces de "fake news": cet historien byzantin du 6e siècle avait truffé d'informations douteuses son Histoire secrète de l'empereur Justinien, sans doute pour nuire à sa réputation.

Lire la suite (L'EstÉclair.fr)

9622