Accueil / Evénements / Révolution sans frontières ? L’émigration française à Philadelphie et l’émigration britannique à Paris, 1789-1799

Révolution sans frontières ? L’émigration française à Philadelphie et l’émigration britannique à Paris, 1789-1799

14 déc 2016 17:00 - 19:00
Institut d'études avancées de Paris
Hôtel de Lauzun
17 quai d'Anjou
75004 Paris
information@paris-iea.fr

Conférence de Simon Macdonald (IEA de Paris) et Marie-Ève Beausoleil (Université de Montréal), dans le cadre du séminaire doctoral de l’Institut d’histoire de la Révolution Française sous la direction de Pascal Bastien (résident de l'IEA de Paris), Jean-Luc Chappey (Université de Paris 1, IHRF/IHMC), et Pierre Serna (Université de Paris 1, IHRF/IHMC).

Présentation

Cette conférence propose un regard décalé et doublement étranger sur la Révolution française.

Au début des années 1790, environ 5000 émigrés en provenance de la France métropolitaine et de l’île de Saint-Domingue s’installent pour quelques temps à Philadelphie, alors capitale des États-Unis et son port le plus important. De ville protestante et anglophone en périphérie de l’Europe, elle devient un centre ancré culturellement, économiquement et politiquement dans l’espace français. Marie-Ève Beausoleil brossera par quelques touches un portrait de cette Philadelphie « française ». À quoi pouvait ressembler la vie urbaine cosmopolite ? Une attention particulière sera portée sur un groupe d’émigrés qui ont intégré les salons de l’élite américaine, tels Talleyrand, Moreau de Saint-Méry et le vicomte de Noailles, sans toutefois oublier les cafés, les tavernes, les journaux, les boutiques, la culture matérielle, la vie associative, etc. qui ont plus largement transformé la ville.

En un deuxième temps, les archives de la police de Paris pendant la période révolutionnaire permettront de reconstituer les expériences et les voix de la variété des sujets britanniques qui ont été pris dans les tourments sociaux et politiques qui ont agité la capitale. Simon Macdonald prendra pour point de départ les mesures d’août 1793 contre les sujets britanniques et irlandais vivant en France. Ces mesures ont été le point culminant d'un moment de crise où les besoins et les craintes de l'État français ont dépassé - ou du moins mis temporairement en suspens - d'autres considérations ou priorités (comme les libertés des expatriés, la naturalisation ou les demandes d'asile). Les dossiers d'arrestation permettent d'examiner un large éventail d'acteurs historiques transnationaux - ouvriers, employés, commis, marchands, vignerons et autres – dont, pour plusieurs, nous découvrons des traces et des témoignages pour la première fois. Une attention particulière sera portée à ce que ces archives révèlent sur les modèles de sociabilité, et plus particulièrement sur les relations des expatriés britanniques avec leurs compatriotes, mais aussi avec leurs voisins et compagnons parisiens.

Plus d'informations (site de l'IHRF)

Événement complet
Cosmopolitisme dans l’Europe du XVIIIe siècle : concepts, réseaux et pratiques
01 octobre 2016 - 30 juin 2017
6097
14 Déc 2016 19:00
Simon Macdonald
Oui
6183
Conférences, interventions et entretiens
Paris
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région
Histoire