Accueil / Résidents / Alessia Pannese

Alessia Pannese

Researcher
Université d'Oxford
Sur le contrôle de soi : Aristote, le cerveau et la (in)conscience
01 septembre 2016 -
30 juin 2017
Neurosciences
FacebookTwitter

Résidente EURIAS

Après ses études de droit (laurea, Rome) et un diplôme en chirurgie vétérinaire (laurea, Pérouse), Alessia Pannese s’est formée en tant que chercheuse en neurosciences vétérinaires (MPhil, Cambridge), en neurobiologie et comportements humains (MA, MPhil, doctorat, Columbia), et en littérature et arts (MSt, Oxford). Avant de rejoindre l’IEA de Paris en tant que résidente EURIAS, elle a été chercheuse au King's College de Londres (en médecine expérimentale clinique sur l’addiction à l’héroïne), au Centre suisse en sciences affectives (en tant que boursière Marie Skłodowska Curie), à l’Université Columbia (en tant que science fellow), à l’Académie italienne pour les études avancées en Amérique (en tant que boursière en art & neurosciences) et à l’Université de Cambridge (en tant que boursière du Wellcome Trust Fellow).

Sujets de recherche

Conscience, autorégulation, volition, automaticité.

Sur le contrôle de soi : Aristote, le cerveau et la (in)conscience

Le contrôle de soi est une faculté à réguler et dépasser ses propres pensées, émotions et actions en les subordonnant à la poursuite d’objectifs supérieurs. Le contrôle de soi est habituellement étudié en termes de fonction exécutive consciente. Les notions philosophiques antiques et les neurosciences empiriques contemporaines suggèrent cependant qu’une grande partie du comportement humain n’est pas délibérée, mais repose plutôt sur des processus automatiques et inconscients. Ce projet s’est fixé comme objectif d’enquêter sur la relation entre les aspects conscients et automatiques du contrôle de soi dans une perspective interdisciplinaire.


Publications majeures

“Subcortical processing in auditory communication” (with D. Grandjean and S. Frühholz), Hearing Research, vol. 328 (October 2015), p. 67-77.

“Unconscious neural specificity for ‘self’ and the brainstem”, (with J. Hirsch), Journal of Consciousness Studies, vol. 20, n° 1-2 (2013), p. 169-179.

“The ‘I’ of the beholder: studying the ‘self’ between the humanities and neuroscience”, Medical Humanities, vol. 37, n° 2 (August 2011), p. 115-122.

07 Juil 2017 09:00 -
07 Juil 2017 10:30,
York :
Of men and machines in Victorian Britain: automaticity and the physics of human nature
13 Jui 2017 14:00 -
13 Jui 2017 14:50,
Paris :
Considérations philosophiques et neurophysiologiques sur l’automaticité
27 Avr 2017 09:00 -
29 Avr 2017 18:00,
Delmenhorst :
The ABC of Self-control: Aristotle, the Brain, and (un)Consciousness
Communication d'A. Pannese, résidente de l'IEA de Paris
20 Avr 2017 14:30 -
20 Avr 2017 16:30,
Padoue :
Of knowledge, power, and natural motion in early modern Britain
Communication d'A. Pannese (résidente de l'IEA de Paris)
11 Sep 2016 14:00 -
11 Sep 2016 15:30,
Oxford :
Sense and Sensibility in 19th-Century Addiction
6105
2016-2017
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région