Accueil / Résidents / Giandomenico Iannetti

Giandomenico Iannetti

Professeur
University College London
Apprendre de la douleur: vers une taxonomie des mécanismes de défense
01 mars 2017 -
31 juillet 2017
Neurosciences
FacebookTwitter

Giandomenico Iannetti est professeur de neurosciences à l’University College de Londres (UCL), où il dirige une équipe de recherche interdisciplinaire (www.iannettilab.net) basée dans le département de Neurosciences, Physiologie et Pharmacologie. Il recourt à des approches psychophysiques et neurophysiologiques pour étudier des questions fondamentales relatives à la perception et aux comportements humains. Sa recherche se concentre sur la douleur, les mécanismes de défense et l’espace péripersonnel. Son approche interdisciplinaire a donné lieu à des publications en collaboration avec des chercheurs d’autres domaines, tels que l’informatique, l’ingénierie, la linguistique, les études visuelles et la philosophie. Il est l’auteur de plus de 120 articles dans des revues à comité de lecture et a été cité dans plus de 7500 publications. Il a reçu plusieurs prix, dont le Prix Patrick D. Wall 2012 pour la recherche fondamentale de l’Association internationale pour l’étude de la douleur (IASP) et le Prix Camillo Golgi 2014 de l’Accademia dei Lincei. Son groupe de recherche est financé par des bourses du Wellcome Trust et du Conseil Européen de la Recherche (ERC).

Sujets de recherche

Douleur ; Mécanismes de défense ; Espace péripersonnel

Apprendre de la douleur: vers une taxonomie des mécanismes de défense

La capacité de se mouvoir spontanément et indépendamment dans l’espace est le trait distinctif des organismes appartenant au monde animal. La locomotion, propriété unique, change la façon dont les animaux font face aux différentes menaces environnementales qui mettent constamment en danger leur survie. Une défense appropriée contre les menaces environnementales repose sur deux fonctions clés du système nerveux : la capacité à (1) estimer la potentialité que des événements affectent l’intégrité corporelle, et (2) le déploiement d’un répertoire moteur qui défend effectivement l’organisme contre de potentielles blessures causées par des menaces environnementales. Etant donné que les dommages potentiels causés par une menace environnementale sont d’autant plus grands que la menace est proche du corps, les animaux produisent des réponses défensives plus efficaces lorsque les stimuli interviennent dans une portion de l’espace appelée l’espace péripersonnel de défense.

Mon projet est de mener un travail théorique sur les concepts d’espace péripersonnel et de réponses défensives, et d’étudier comment ceux-ci sont influencés par la douleur et les expériences passées. Les concepts d’espace péripersonnel et de défense sont étroitement reliés à certaines des caractéristiques les plus humaines, telles que les interactions sociales, les différences culturelles, et l’usage d’outils.

Publications majeures

Giandomenico Iannetti, et al., « Beyond metaphor: contrasting mechanisms of social and physical pain », Trends in Cognitive Sciences, August 2013; 17(8):371-8

Giandomenico Iannetti, Rory John Bufacchi, « Gravitational cues modulate the shape of defensive peripersonal space », Current Biology, 26(21), November 2016, R1133-R1134

Giandomenico Iannetti, et L. Hu, « Painful issues in pain prediction », Trends in Neurosciences, April 2016; 39(4):212-20

Giandomenico Iannetti, M. Liang  et al., « Primary Sensory Cortices Contain Distinguishable Spatial Patterns of Activity for Each Sense », Nature Communications, 2013; 4:1979

Giandomenico Iannetti et Frédérique de Vignemont, « How many peripersonal spaces? », Neuropsychologia, 2015; 70:327-34

10 Avr 2017 17:30 -
10 Avr 2017 19:00,
Rome :
Keeping Connections after Brexit: Britain's Future Role in European Higher Education and Research

9672
2016-2017
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région