Accueil / Publications / Jean Decety

Jean Decety

Professeur
Université de Chicago
Construire des ponts entre les sciences sociales et les sciences biologiques : La portée des neurosciences sociales
01 mars 2021 -
30 juin 2021
Neurosciences
FacebookTwitter

Jean Decety est un neuroscientifique franco-américain. Il est professeur Irving B. Harris de psychologie et de psychiatrie à l'Université de Chicago. Jean Decety est le directeur de la Neurosuite de l'enfant et du Laboratoire de neurosciences sociales et cognitives. C'est un chercheur de premier plan sur les neurosciences sociales de l'empathie, de la moralité et du comportement prosocial, ainsi que sur d'autres sujets liés à la neurobiologie de la cognition sociale. Ses travaux ont conduit à une nouvelle compréhension des processus socio-affectifs et de la prise de décision morale chez les enfants et les adultes au développement typique, ainsi que chez les psychopathes. Ses recherches utilisent des techniques de neuroimagerie cérébrale (IRM structurelle et fonctionnelle et EEG à haute densité), la psychologie et l'économie comportementale pour déterminer comment les facteurs biologiques et sociaux interagissent pour contribuer à la prise de décision sociale et à la motivation à se préoccuper du bien-être d’autrui. Les travaux de développement actuels de J. Decety portent sur l'impact de la pénurie de ressources et de la dynamique de groupe sur la cognition morale des enfants, les décisions de justice distributive et les considérations de justice et d'équité. Ce projet est mené dans différents pays d'Amérique du Nord et du Sud, d'Afrique, d'Europe, du Moyen-Orient et d'Asie du Sud-Est.

Sujets de recherche

Économie comportementale, Psychologie du développement, Morale, Neurobiologie, socialité, Prise de décision sociale.

Construire des ponts entre les sciences sociales et les sciences biologiques : La portée des neurosciences sociales

Lorsque les études interdisciplinaires intègrent des approches issues des sciences sociales et des sciences biologiques, elles élargissent considérablement nos connaissances théoriques. Ces connaissances ont le potentiel d'améliorer nos conditions de vie sociales et matérielles. Les neurosciences sociales étudient la façon dont le cerveau intervient dans la cognition et les comportements sociaux. Elle fournit un paradigme global pour étudier le comportement humain et déterminer où l’Humain, en tant qu'espèce, se situe dans un contexte biologique plus large. De nombreux processus biologiques, plutôt que d'être des mécanismes fixes et immuables qui confinent les individus à des modes d’existence particuliers, sont plutôt des réponses fluides et dynamiques aux caractéristiques des environnements sociaux et physiques dans lesquels vivent les humains. Les neurosciences sociales mettent l'accent sur les fonctions qui émergent de la coaction et de l'interaction des congénères, les mécanismes biologiques qui sous-tendent ces fonctions, ainsi que les points communs et les différences entre les espèces sociales. Il s'agit d'une perspective interdisciplinaire complexe qui exige une rigueur théorique, méthodologique, statistique et inférentielle pour intégrer efficacement les connaissances à tous les niveaux d'analyse, des cellules aux sociétés. L'objectif de ce projet collaboratif est de contribuer au dialogue entre les sciences biologiques et les sciences sociales, de retracer les causes à travers les niveaux d'organisation, d'identifier des paradigmes fertiles et des domaines d'investigation futurs, tout en éclairant les implications sociétales de ces connaissances au-delà du monde universitaire.

24796
2020-2021
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région