Accueil / Résidents / Infinity in Early Modern Philosophy

Les migrations face au défi identitaire en Europe. Entre mémoire et identité : une crise européenne

FacebookTwitter

Jan Willem Duyvendak et Christophe Bertossi, "Les migrations face au défi identitaire en Europe. Entre mémoire et identité : une crise européenne", in Thierry de Montbrial et Dominique David (dir.), RAMSES 2017 - Rapport annuel mondial sur le système économique et les stratégies, Malakoff, Dunod, 2016, pp.188-191

Extrait

Les Européens ont largement gommé la mémoire de leur histoire des migrations, au profit de débats sur des identités nationales mythifiées. Au-delà des nouveaux discours identitaires, de l’idée des cultures antagonistes et immobiles, c’est le projet européen lui-même qui se trouve mis en cause.

Dans la crise que traverse aujourd’hui l’Union européenne (UE), la question des réfugiés et, plus généralement, l’immigration semblent jouer un rôle central : thèmes phares du camp du leave qui a conduit au Brexit de juin 2016. L’hostilité que suscite aujourd’hui la question migratoire trouve ses racines dans les usages politiques de notions comme l’« identité nationale » ou les « valeurs occidentales ». Ces discours ont une longue histoire, mais on peut s’interroger sur les raisons qui en font, aujourd’hui, l’un des principaux points de cristallisation du débat public en Europe.
On soulignera ici deux aspects : à la différence de sociétés d’immigration comme les États-Unis, l’Europe n’a pas construit une mémoire des migrations qui ont formé le continent ; les débats politiques sur l’immigration ont évolué, depuis 30 ans, en faisant non plus une question de droits et de devoirs mais une question qui touche à l’identité même des Européens.
 
The Rise of Nativism: New Axes of Social Exclusion in Western Europe?
01 février 2016 - 30 juin 2016
30 juin 2016
486
Jan Willem Duyvendak
6654
2016
Sociologie
Époque contemporaine (1789-...)
Europe occidentale
Jan Willem Duyvendak et al.