Accueil / Evénements / Programme « Cerveau, culture, société »

Programme « Cerveau, culture, société »

En dépit des efforts souvent fournis pour dépasser l’hyperspécialisation des  disciplines et encourager le dialogue entre sciences de l’homme et sciences de la nature, la communication demeure généralement difficile. Trop souvent, en effet, les recherches d’un domaine ignorent les réflexions et résultats obtenus dans l’autre, ce qui conduit à des pertes de savoirs et de connaissances déplorables. Cela peut s’observer dans les dossiers soumis au panel « The mind and its complexity » du conseil européen de la recherche (ERC), aussi bien que dans les candidatures soumises à l’IEA.

Le programme repose sur la conviction que le développement exponentiel des données scientifiques sur le corps, le cerveau et le fonctionnement de l’être humain dans son environnement doit impérativement être suivi et pris en compte dans la recherche en sciences humaines et sociales. De la même façon que les sciences de la vie, et singulièrement les neurosciences, ne peuvent prétendre comprendre pleinement l’Humain sans s’appuyer sur les savoirs produits par les humanités, il devient en effet difficile et dommageable de continuer à étudier l’action, la connaissance et la conscience humaine en SHS en ignorant les acquis des études neuro-anatomiques et neuro-fonctionnelles.

Parce qu’il a la capacité d’attirer les chercheurs internationaux les plus brillants, l’IEA se doit de porter des projets ambitieux, susceptibles de générer des connaissances innovantes et de bousculer les cadres de pensée établis.

L’IEA a donc choisi d’ouvrir un dialogue privilégié entre les sciences humaines, la psychologie et les neurosciences, et tout particulièrement les neurosciences cognitives, qui étudient les mécanismes neurobiologiques et les phénomènes psychologiques qui sous-tendent la cognition (i.e. perception, mémoire, imagination, conscience, raisonnement, émotions, décision, identité, créativité, etc.). L’attention porte en particulier sur des sujets en lien avec les grands enjeux sociétaux : développement de l'enfant et au vieillissement, à la santé, l'éducation et l'apprentissage, la vie sociale, les addictions, l'effet des nouvelles technologies du numérique et de l'information, la tolérance et l'agressivité ou le fanatisme, etc. L’objectif de ce dialogue est de permettre aux sciences humaines et sociales, aussi bien qu’aux sciences du cerveau, de renouveler leurs approches d’objets classiques et d’investir de nouveaux champs de recherche avec des approches interdisciplinaires audacieuses et novatrices.

L’IEA est par définition un lieu de rencontres de chercheurs de cultures différentes, qui interagissent lors de séminaires réguliers mais aussi de façon informelle dans la vie quotidienne de l’institut, autour de déjeuners pris en commun notamment. En accueillant en résidence (de quelques semaines à une année universitaire) des chercheurs en neurosciences au sein d’une promotion majoritairement composée de spécialistes de SHS, l’institut rend possibles des échanges a priori improbables qui familiarisent les uns aux travaux et modes de pensée des autres. L’objectif de ce programme est donc de créer un espace permanent de dialogue interdisciplinaire, nourri d’ateliers et de colloques, conduisant à des collaborations originales autour de nouveaux projets.

La gouvernance du programme

La directrice du programme est Gretty MIRDAL, ancienne directrice de l’IEA et professeure de psychologie à l’Université de Copenhague. Son rôle est d’accompagner le pilotage du programme SHS-Neurosciences, de contribuer à définir les thèmes de manifestations scientifiques, et d’être force de proposition en matière d’intervenants et de chercheurs à inviter en résidence.

Comité d'orientation scientifique

  • Alain Berthoz, Collège de France (Neurosciences), Président du Comité
  • David COHEN, Hôpital Pitié-Salpêtrière (Psychiatrie)
  • Julie GRÈZES, Inserm - École normale supérieure (Neurosciences)
  • Étienne KOECHLIN, Inserm, École normale supérieure (Neurosciences)
  • Lionel NACCACHE, Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, Sorbonne
    Université (Neurosciences)
  • Elisabeth PACHERIE, CNRS (Philosophie)
  • Denis PESCHANSKI, CNRS (Histoire)
  • François RECANATI, Collège de France (Philosophie du Language)
  • Catherine TALLON-BEAUDRY, École normale supérieure (Neurosciences)

Chercheurs invités en relation avec le programme SHS-neurosciences (2013-2019)

  • Hervé ABDI, Université du Texas à Dallas (Sciences cognitives)
  • Salvatore AGLIOTI, Université La Sapienza, Rome (Neurosciences)
  • Pia CAMPEGGIANI, Université de Bologne (Philosophie)
  • Chiara CAPPELLETTO, Université de Milan (Philosophie et esthétique)
  • Emmanuelle DANBLON, Université libre de Bruxelles (Philosophie et linguistique)
  • Roberta DE MONTICELLI, Université San Raffaele, Milan (Philosophie)
  • Tamar FLASH, Weizmann Institute of Science (Mathématiques)
  • Itzhak FRIED, Université de Californie, Los Angeles et Université de Tel-Aviv (Neurochirurgie, Psychiatrie et Sciences biocomportementales)
  • Patrick HAGGARD, University College London (Neurosciences cognitives)
  • Michael HÄUSSER, University College de Londres (Neurosciences)
  • Giandomenico IANNETTI, University College de Londres (Neurosciences)
  • Ildikó KIRALY, Université Eötvös Loránd, Honrie (Psychologie)
  • Morten KRINGELBACH, Université d’Oxford (Neurosciences cognitives)
  • John KULVICKI, Dartmouth College (Philosophie)
  • Laurence T. MALONEY, Université de New York (Psychologie)
  • Rocco MENNELLA, ENS Paris (Psychologie)
  • Hélène NEVEU, University College de Londres (Anthropologie)
  • Robert PASNAU, Université du Colorado - Boulder (Philosophie)
  • Andrea PINOTTI, Università degli Studi di Milano (Philosophie et esthétique)
  • Philippe ROCHAT, Université Emory (Psychologie du développement)
  • Sahar SADJADI, Amherst College (Médecine et anthropologie)
  • Elizabeth SPELKE, Harvard University (Psychologie)

Ateliers de recherche, conférences et colloques (2015-2019)

Les manifestations scientifiques réunissant des spécialistes de différentes disciplines autour d’une thématique abordée sous des angles très différents constituent des lieux très importants de rapprochement des cultures. Elles montrent la variété des approches possibles pour une même question et permettent d’évaluer les conditions de leur complémentarité.

En lien direct avec la communauté francilienne de la recherche, l’IEA organise chaque année plusieurs événements – de la conférence au colloque international – réunissant spécialistes de science de la vie et de cognition (neuroscientifiques, psychologues et psychiatres) et chercheurs en SHS.

FacebookTwitter