Accueil / Résidents / Angelo Torre

Angelo Torre

Professeur
Université du Piémont oriental
Revendiquer les biens communs ? Ressources locales, culture de la possession et organismes sociaux sous l'Ancien Régime
01 septembre 2019 -
30 juin 2020
Histoire
FacebookTwitter

Angelo Torre est professeur d'histoire de l'époque moderne à l'Université du Piémont oriental (Italie). Il a enseigné dans les universités de Turin, Palerme et Gênes et a reçu des bourses de recherche au Shelby Culhom Davis Center for Historical Studies, Princeton (1989). Il a été titulaire de la Chaire Einaudi à l'Université Cornell (2000) et Directeur d'études associé à l'EHESS Paris (1990, 1994, 1997, 2003, 2009, 2010). Depuis 2013, il est rédacteur en chef de la revue internationale Quaderni storici. Son dernier livre, Luoghi. Produzione di località nell'età moderna e contemporanea (2011) propose une approche microhistorique de l'espace (2e édition révisée et traduction : Routledge, 2019).

Sujets de recherche

Histoire de l'écriture historiographique, méthodes d'histoire locale, anthropologie historique, micropolitique, religion populaire catholique, pluralisme juridique, méthodes d'histoire appliquée, études sur les biens publics et le patrimoine.

Revendiquer les biens communs ? Ressources locales, culture de la possession et organismes sociaux sous l'Ancien Régime

Mon projet vise à étudier le problème des biens communs entre le XVe et le XIXe siècles en tant que ressources locales. Il aborde le sujet dans une nouvelle perspective historique basée sur la convergence de multiples disciplines : histoire du droit, géographie, écologie historique, anthropologie et histoire, la discipline dans laquelle je suis formé professionnellement. J'explore les ressources et les pratiques d'une manière situationnelle, c'est-à-dire sans les dissocier des personnes qui les utilisent, de leurs motivations et de leurs aspirations. Cette approche a le mérite de séparer l'analyse des "biens communs" des superstructures idéologiques - communisme, libéralisme, coopération, gouvernement, etc. - qui ont conditionné leur analyse jusqu'à présent. Une telle approche "émique" est aujourd'hui possible grâce à la redéfinition plurielle des catégories fondamentales de la science juridique actuelle, telles que privées, publiques et communes, et à la reconnaissance de nouvelles propriétés "institutionnelles" d'action. En même temps, elle tente de repenser les catégories historiques du local : le virage spatial permet de repenser les sociétés locales au-delà du concept sociologique de communauté et/ou de commune administrative. De nouveaux protagonistes font surface et de nouveaux usages de l'histoire dans le monde contemporain peuvent être imaginés.

20614
2019-2020
Époque moderne (1492-1789)
Europe occidentale