Accueil / Résidents / Anna Caffarena

Anna Caffarena

Université de Turin (Fellow EURICS)
Par d'autres moyens : ce que l'approche chinoise du multilatéralisme révèle sur l'avenir de la gouvernance mondiale
01 avril 2022 -
31 mai 2022
Autres
FacebookTwitter

Anna Caffarena est professeure de relations internationales et coordinatrice académique du programme de master en sciences internationales au département des cultures, de la politique et de la société de l'université de Turin. Elle est présidente de l'Institut des affaires mondiales de Turin (T.wai), dont elle supervise les trois programmes de recherche : Global China, Asia Prospects et Violence & Security. Ses recherches actuelles portent sur les questions d'ordre mondial soulevées par la Chine émergente et le multilatéralisme. Son dernier ouvrage porte sur le rôle des images dans la perpétuation du dilemme de la sécurité dans la politique mondiale, et sur la manière dont certaines représentations sociales spécifiques influent sur la relation cruciale entre la Chine et les États-Unis.
En avril 2022, elle intègre le Programme EURICS.

Sujets de recherche

Ordre international, Chine, multilatéralisme, rôle des images dans la politique mondiale.

Par d'autres moyens : ce que l'approche chinoise du multilatéralisme révèle sur l'avenir de la gouvernance mondiale

Il est désormais communément admis que l'action de la Chine aura un impact profond sur l'avenir de la gouvernance mondiale. Depuis que Pékin a explicitement assumé un rôle plus affirmé dans l'ordre mondial,. Depuis que Pékin a explicitement assumé un rôle plus affirmé dans l'ordre mondial, l'intérêt pour ses actions s'est fortement accru. Deux raisons expliquent cette attention généralisée : Les prouesses diplomatiques de la Chine et la complexité déroutante de son action dans ce domaine. La recherche aborde cette question en examinant l'attitude de la Chine à l'égard du multilatéralisme, une question clé pour ceux qui pensent que seul un ordre fondé sur des règles peut préserver un système international fonctionnel.
L'appréciation récente du multilatéralisme par la Chine s'explique en grande partie par le fait qu'il sert un monde en constante multipolarisation mieux que tout autre cadre organisationnel connu. Cette appréciation n'implique toutefois pas l'adoption d'un multilatéralisme qualitatif, le levier censé permettre aux États de surmonter le dilemme de la sécurité par la responsabilité mutuelle.
Deux grandes séries de questions s'ensuivent. Premièrement, quelle conception du multilatéralisme caractérise Pékin ? Quels objectifs sert-elle ? Comment la Chine conçoit-elle une gouvernance mondiale efficace dans un monde de plus en plus compétitif ? Deuxièmement, la Chine propose-t-elle un cadre organisationnel différent, par rapport à l'ordre actuel fondé sur des règles, impliquant un niveau adéquat de responsabilité mutuelle et, en même temps, plus respectueux de sa lecture actuelle de la souveraineté ? Le multilatéralisme de la Chine sera donc exploré comme la "voie de la gouvernance" et de l'ordre mondial du pays.

 

Publications clés

Caffarena, A., Gabusi, G., "Europe-China and the Third Way: Steering Order in Times of Change. Evidence from the AIIB and WTO Reform", in Li Xing (ed.), China-EU Relations in a New Era of Global Transformation, Routledge, London 2021, pp. 19-36.

Caffarena, A., Cina, "Multilateralismo e ordine internazionale", in G.B. Andornino, Cina. Prospettive di un paese in trasformazione, Il Mulino, Bologna 2021, pp. 43-55.

Caffarena, A., "Diversity Management in World Politics. Reformist China and the Future of the (Liberal) Order", The International Spectator, vol. 52, no. 3, 2017, pp. 1-17.

27045
2021-2022
Époque contemporaine (1789-...)
Asie de l’Est