Accueil / Résidents / Barbara Cooper

Barbara Cooper

Professeur
Rutgers, the State University of New Jersey
La fécondité dans le Sahel musulman sous l'angle du vécu des femmes et des attitudes au niveau local, national et international
01 février 2015 -
30 juin 2015
Histoire
FacebookTwitter

Barbara Cooper est enseignante-chercheure à la Rutgers University dans le New Jersey (Etats-Unis) où elle enseigne l’histoire de l’Afrique. Elle est l’auteure de deux livres : Marriage in Maradi : Gender and Culture in a Hausa Society in Niger (Heinemann 1997) et Evangelical Christians in the Muslim Sahel (Indiana 2005). Elle a publié plusieurs études en français sur la thématique de la fécondité au Niger, dont « De quoi la crise démographique au Sahel est-elle le nom ? » dans Politique africaine (n° 130, 2012 ; avec R. Botiveau) et « La rhétorique de la ‘mauvaise mère’ » dans J. H. Jézéquel, X. Crombé, Niger 2005 : Une catastrophe si naturelle (Karthala 2007).

En tant qu’historienne, j’aborde une thématique qui a été jusque-là réservée aux démographes, aux spécialistes de la santé et aux ethnologues : les débats médicaux, politiques et sur le développement concernant la fertilité et la maternité au Niger à l’époque contemporaine.

Mon objectif est d'écrire une étude historique sur la reproduction et la population au Niger qui est destinée à un public composé à la fois de chercheurs, de décideurs politiques (internationaux et nationaux), de militants dans le domaine de la santé et de praticiens de la santé publique.

Sans adopter une approche exclusivement sociologique, mon étude aborde entre autres les sujets comme les facteurs qui influent sur les décisions des familles, la place que la maternité et l’(in-)fécondité jouent dans le parcours des femmes,  l’évolution des structures de santé en relation avec la natalité et les soins donnés à la mère et aux enfants.

Le cadre chronologique va de la disparition de l’esclavage et la fin de l’époque coloniale aux années qui ont suivi l’indépendance (1960), marquées par des crises environnementales et économiques, des grands programmes de développement et la montée de l’islamisme.

Journée d'étude organisée par Brian Sandberg, résident à l'IEA de Paris, et Marion Trévisi (Université de Picardie)
08 Jui 2015 08:30 -
08 Jui 2015 17:30,
Paris :
Le genre et la guerre : Les femmes, la virilité, et la violence
Communication de Barbara Cooper, résidente à l'IEA de Paris
16 Avr 2015 10:30 -
16 Avr 2015 12:30,
Paris :
Arithmétique politique dans le Sahel colonial
227
2014-2015
Époque contemporaine (1789-...)
Afrique subsaharienne