Accueil / Résidents / Brian Ogilvie

Brian Ogilvie

Professeur associé
Université du Massachusetts
La Bible de la nature. Les insectes dans l’art, les sciences et la religion en Europe, de la Renaissance aux Lumières
01 janvier 2012 -
30 juin 2012
Histoire, philosophie et sociologie des sciences
FacebookTwitter

Professeur associé à l’université de Massachusetts (Amherst), Brian Ogilvie a fait ses études à l’université de Chicago (B.A., 1990 ; M.A., 1992 ; PhD, 1997). Dans The Science of Describing. Natural History in Renaissance Europe (Presses de l’université de Chicago, 2006), il examine les origines de la botanique et de la zoologie modernes. Il a publié plusieurs articles et chapitres portant sur l’histoire naturelle à l’époque moderne, l’humanisme et les sciences, ainsi que, avec Bridget Marshall, sur la sorcellerie dans le village de Hadley (Massachusetts), au XVIIIe siècle. Il a été boursier du National Endowment for the Humanities (US), de la Woodrow Wilson National Fellowship Foundation, de la National Science Foundation (US), de l’Institut Max Planck pour l’histoire des sciences, et de l’Institut pour chercheurs de l’université de Columbia à Reid Hall, Paris.

Dans une optique contemporaine, le titre du livre de Jan Swammerdam, La Bible de la nature, ou l’Histoire des insectes réduite aux classes distinctes, semble paradoxal : l’étude des insectes ne peut guère apparaître comme un livre de la nature entière. Ce projet vise à résoudre le paradoxe, en montrant comment le vif intérêt que l’on porta aux insectes à l’époque moderne ne forma pas seulement un épisode de la préhistoire de l’entomologie, mais se situa aussi à la confluence de courants forts dans les domaines des arts, des sciences et de la religion. En commençant par l’histoire naturelle du seizième siècle et par le nouvel intérêt pour l’oeuvre d’Albrecht Dürer, le projet analysera la circulation des insectes, des savoirs sur eux et des significations symboliques élaborées à partir d’eux dans la culture européenne de l’époque moderne. De la représentation symbolique d’insectes dans les miniatures de Joris Hoefnagel aux aquarelles grandeur nature de Maria Sibylla Merian, de l’encyclopédie entomologique d’Ulisse Aldrovandi à l’Amusement des insectes d’August Johann Rösel, de l’anatomie des insectes de Jan Swammerdam à la théologie des insectes de F. C. Lesser, les connaissances sur les insectes circulaient à travers des frontières disciplinaires qui étaient en train de se construire. Elles inspirèrent aux lecteurs et aux collectionneurs la curiosité et même l’amour pour ces créatures aux marges de la perception. Bref, les insectes furent bons à penser.

Journée d'étude organisée par B. Ogilvie, résident de l'IEA de Paris
12 Jui 2012 09:15 -
12 Jui 2012 18:30,
Paris :
Insectes, sociétés et cultures de la Renaissance au XIXe siècle
24 Mai 2012 00:00 -
26 Mai 2012 00:00,
Insects in John Ray's Natural History and Natural Theology

269
2011-2012
Époque moderne (1492-1789)
Europe occidentale
ogilvie@history.umass.edu