Accueil / Résidents / Eva Pils

Eva Pils

King's College London
L’ état de droit et ses opposants en Chine
19 avril 2022 -
12 juin 2022
FacebookTwitter

Eva Pils est professeure à la faculté de droit du King's College London, chercheuse externe au Centre for Human Rights Erlangen-Nürnberg et chercheuse affiliée au US-Asia Law Institute de l'université de New York. Elle a étudié le droit, la philosophie et la sinologie à Heidelberg, Londres et Pékin. Après une courte période en tant qu’avocate à Francfort, elle a fait son doctorat au University College London. Ses recherches portent sur le droit et les droits humains dans la République Populaire de Chine; les régimes juridiques d'autoritarisme, la défense des droits humains et la résistance politique, et les formes de complicité dans l'injustice autocratique. Jusqu'en 2014, Eva était professeure associée à la Faculté de droit de l'Université Chinoise de Hong Kong.

En Avril 2022, elle intègre le European Institute for Chinese Studies (EURICS).

Sujets de recherche 

Droits humains en Chine; régimes juridiques d'autoritarisme, défense des droits humains et résistance politique, formes de complicité dans l'injustice autocratique.

L’ état de droit et ses opposants en Chine

Pendant l'ère des réformes post-Mao en Chine, l'état de droit était une idée que le gouvernement chinois et la communauté internationale pouvaient œuvrer à promouvoir, partant de l'hypothèse que la Chine était en transition vers un modèle globale du constitutionalisme, ou du moins vers une version ‘allégée’ de l'état de droit. Dans la ‘nouvelle ère’ proclamée par Xi Jinping, cependant, la direction du Parti communiste chinois s'est détournée, non pas seulement des lois et des institutions juridiques, mais aussi des conceptions libérales du droit. Simultanément, l'état de droit et les droits humains sont également remis en question au sein des ordres démocratiques libéraux.

Dans ce contexte, ce projet cherche à répondre à trois questions. Premièrement, qu'est-ce qui a remplacé les conceptions libérales de l'état de droit, et quelle conception de droit ou de la loi façonne aujourd'hui l'ordre juridico-politique en Chine ? Deuxièmement, comment les idées et les pratiques libérales de droit perdurent-elles et comment (et par qui) peuvent-elles être défendues ? Troisièmement, quelles sont les implications des changements discutés ici pour les principes internationaux et transnationaux de l'état de droit dans un contexte de régression démocratique mondiale ?

Publications clefs

  • Conceptualising China’s challenge to the international rule of law: a case of corrosive synergies?,’ forthcoming in Current Legal Problems.
  • ‘Complicity in democratic engagement with autocratic systems,’14 Ethics & Global Politics (2021), 1-22, https://doi.org/10.1080/16544951.2021.1958509.
  • ‘Rule of law reform and the rise of rule by fear,’ in Fu Hualing, Chen Weitseng (editors), Authoritarian Legality in Asia, Cambridge University Press, 2020, 90-113.
  • Human rights in China: a social practice in the shadows of authoritarianism.  Polity, Cambridge, 2018

27027
2021-2022
Époque contemporaine (1789-...)