Accueil / Résidents / Compositionnalité, complexité et contexte

Farzana Shaikh

Résidente associé
Institut royal des affaires internationales, Londres
Re-penser les politiques du soufisme au Pakistan
01 octobre 2012 -
30 juin 2013
Sciences politiques
FacebookTwitter

Farzana Shaikh est Associate Fellow au Royal Institute of International Affairs de Londres. Née à Karachi, elle a effectué une grande part de sa formation au Pakistan. Elle possède un doctorat en sciences politiques de l’université Columbia et a été chercheuse à Clare Hall (Cambridge). Shaikh est spécialiste du Pakistan et de l’islam en Asie du sud, sur lesquels elle a beaucoup publié. Elle a dispensé des cours en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Inde. Elle a récemment été invitée à l’Institute for Advanced Study de Princeton. De par sa réputation d’experte en relations internationales, elle est fréquemment sollicitée par des programmes méditatuques portant sur le Pakistan et l’Afghanistan. Elle est l’auteure de Community and Consensus in Islam (1989, 2012). Son dernier livre, Making Sense of Pakistan (2009) a fait grand écho. Son projet de recherche à l’IEA-Paris porte sur la politique du soufisme au Pakistan.

Mes travaux portent depuis de nombreuses années sur la question vaste, mais ambivalente, du rôle de l’islam dans l’identité nationale du Pakistan. Mon projet de recherche, qui en est une continuation, s’attelle à la question de la place de l’islam au Pakistan après le 11 septembre 2001. Je voudrais réexaminer le rôle du soufisme populaire, désormais souvent présenté comme « antidote » au discours de l’islam politique qui menace l’existence même de l’Etat pakistanais. Ce travail de recherche suivra trois axes. Le premier consiste à déceler en quelle mesure l’expression du soufisme est contrée par le discours dominant de l’islam moderniste, qui est ambivalent, si ce n’est hostile, à l’égard du soufisme populaire. Le second suppose de déterminer si la tentative d’appropriation du soufisme par l’Etat pakistanais, bien qu’elle ne soit pas récente, est quand même exceptionnelle dans la mesure où elle reflète des impératifs nationaux autant qu’internationaux. Enfin, cette recherche proposera considérations plus larges, en se demandant si, dans le contexte actuel d’un anti-américanisme fort chez les musulmans du monde entier, les tentatives de manipulation du soufisme par l’Etat pakistanais ne risquent pas d’aboutir à une confusion dangereuse entre la guerre pour la « survie du Pakistan » et la « défense de l’islam ».

12 Jui 2013 10:00 -
12 Jui 2013 18:00,
Pakistani elections 2013 - Wither the Pakistani Army?
31 Mai 2013 13:00 -
31 Mai 2013 14:00,
Pakistan's General Election: Continuity or Change?
22 Mai 2013 17:00 -
22 Mai 2013 19:00,
Arguing Pakistan: Muslim Homeland or Islamic Haven?
21 Mai 2013 09:30 -
21 Mai 2013 09:30,
Pilgrims and Politics in Pakistan: Sufism in an Age of Transition
17 Mai 2013 14:30 -
17 Mai 2013 14:30,
Interpreting the Languages of Islam: the search for consensus in Pakistan
23 Avr 2013 00:00 -
23 Avr 2013 00:00,
Où va l'armée pakistanaise ?
27 Mar 2013 13:00 -
27 Mar 2013 17:00,
Muhammad Iqbal and the ‘modern’ Muslim mentality
31 Jan 2013 16:30 -
31 Jan 2013 18:30,
Pakistan and the languages of Islam
24 Jan 2013 09:30 -
24 Jan 2013 13:00,
Travaux récents sur l’Islam dans le sous-continent indien : quelles nouvelles perspectives
389
2012-2013
Époque contemporaine (1789-...)
Asie du Sud