Accueil / Résidents / A ‘continuum of sexual economic exchanges’ or ‘weak agency’?

Gianluigi Simonetti

Professeur agrégé
Università degli Studi dell'Aquila, Italie
Les « écritures de frontière ». Périmètres du champ littéraire contemporain
01 octobre 2012 -
30 juin 2013
Littératures
FacebookTwitter

Né en 1973, Gianluigi Simonetti a fait ses études à l’Ecole normale supérieure et à l'université de Pise. Depuis 2002, il est maître de conférences à l'université de l'Aquila. Outre ses cours de littérature italienne moderne et contemporaine, il assure un séminaire sur les genres littéraires pour étudiants du deuxième cycle au sein du département de cultures comparées. Il a également enseigné à l'étranger en tant que professeur invité, dans les universités d'Helsinki (2005 et 2006), de Chicago (2007), et de Constance (2010). Ses recherches portent principalement sur la poésie italienne du XXe siècle, sur la fiction postmoderne et sur la question des genres littéraires. Il a publié, entre autres, Dopo Montale. Le Occasionie la poesia italiana del Novecento (Pacini Fazzi, Lucques, 2002). Depuis 2002, il fait partie de la rédaction de la revue Contemporanea. Il publie régulièrement dans les revues Nuovi argomenti, L'indice dei libri del mese, et Il Ponte.

Mon projet de recherche s’inscrit dans le cadre plus vaste de la préparation, en trois ans, d’un ouvrage critique dont l’ambition est de proposer un état des lieux le plus exact possible du champ littéraire contemporain. Il repose de ce fait sur l'analyse des œuvres, toujours plus nombreuses, qui se situent au croisement des divisions traditionnelles de genres – en redéfinissant du même coup les limites – et que je nomme les « écritures de frontière ». Deux partis pris méthodologiques définissent plus précisément le projet : d’une part, la perspective comparatiste qui sera adoptée pour l’étude d’un corpus volontairement mixte, composé d’œuvres françaises, italiennes et nord-américaines ; d’autre part, le choix d’une articulation étroite entre les dimensions critique et théorique : c’est par le biais d’une confrontation aux nouvelles catégories génériques proposées par les théoriciens que l’analyse formelle des textes, et en particulier des phénomènes d’hybridation caractéristiques des « écritures de frontière », permettra de mesurer les changements survenus dans le traditionnel système des genres.

11 Avr 2013 18:30 -
11 Avr 2013 20:30,
Je m’appelle Walter Siti, comme tout le monde
04 Avr 2013 15:00 -
04 Avr 2013 17:00,
Littérature et publicité : deux rhétoriques parallèles
15 Déc 2012 12:15 -
15 Déc 2012 12:15,
Trasgressioni di massa. Cosa e come desidera la narrativa italiana degli anni zero
06 Déc 2012 09:30 -
07 Déc 2012 18:00,
L'arsenal du futur. Images de la banlieue dans la prose italienne des années 2000
17 Nov 2012 12:00 -
17 Nov 2012 12:00,
The Quasi-Truth: Literature and Cinema in Starnone and Piccolo
407
2012-2013
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région