Accueil / Résidents / Gregory Bochner

Gregory Bochner

Chercheur postdoctoral
Université Libre de Bruxelles
Indexicalité essentielle
01 septembre 2018 -
30 juin 2019
Philosophie
FacebookTwitter

Gregory Bochner est chercheur en philosophie et en linguistique. Après avoir soutenu un doctorat en sémantique (Université Libre de Bruxelles, FNRS) et philosophie du langage (Institut Jean Nicod) en 2011, il a bénéficié de plusieurs bourses pour mener des recherches à Bologne, New York (NYU), Barcelone (UB), Bruxelles (ULB) et Fribourg (Suisse). De 2014 à 2017, il a donné des cours de communication et de cognition, de sémantique et pragmatique ainsi que de philosophie du langage à l’Université libre de Bruxelles. Il figure parmi les membres fondateurs d’un projet de recherche interuniversitaire belge portant sur l’externalisme dans la philosophie du langage et de l’esprit (FNRS, 2016-2020). De 2019 à 2021, il bénéficiera d’une bourse Marie Curie pour la poursuite de ses recherches à l’Institut Jean Nicod (ENS, Paris).

Sujets de recherche

Théorie du sens et de la référence ; actes de langage ; sémantique des mondes possibles ; différentes formes de dépendance au contexte ; interactions entre langage et pensée ; perspective et subjectivité dans le langage et la pensée ; autoréférence et connaissance de soi ; externalisme ; communication implicite ; règles pragmatiques de conversation ; théories de la connaissance ; théories de la conscience.

Indexicalité essentielle

À l’intersection de la philosophie (de l’esprit et du langage) et de la linguistique (sémantique et pragmatique), ce projet aborde le problème dit de « l’indexicalité essentielle ». Les indexicaux sont des mots tels que « je », « maintenant », « ici » ou « ceci », dont le référent dépend du contexte d’utilisation. Vers 1970, il a été observé que certaines pensées ne peuvent être exprimées sans l’aide d’indexicaux. Il est apparu que ces pensées « auto-localisées » (au sujet de qui on est et où on se trouve) induisaient une représentation du monde essentiellement situationnelle. Depuis lors, nombre de théories ont tenté d’expliquer dans quelle mesure et pourquoi l’indexicalité serait essentielle, sans jamais parvenir à un consensus. Dernièrement, de nouveaux sceptiques ont avancé l’idée selon laquelle l’indexicalité essentielle serait un mythe. Leurs arguments ingénieux ont généré un vif débat sur la nature et l’étendue du problème de l’indexicalité essentielle, qui doit être entièrement réexaminé. Ce projet a pour objectif l’exploration d’une approche novatrice du problème de l’indexicalité essentielle, et de l’indexicalité en général. Il invalide certains arguments des sceptiques pour proposer une conclusion radicale : le phénomène de l’indexicalité essentielle existe, mais il est bien plus général que précédemment supposé.

Communication de G. Bochner, résident 2018-2019 de l'IEA de Paris
08 Nov 2018 10:00 -
09 Nov 2018 18:00,
Trieste :
Two Pragmatic Notions of What Is Said

Projet de recherche : "Indexicalité essentielle"
18015
2018-2019
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région