Accueil / Résidents / Helena Larsson

Helena Larsson

Université de Kristianstad, Suède
Démêler la souffrance existentielle et sa relation avec la dépression chez les personnes âgées : « EXISTER – bien » dans les maisons de retraite (Programme CAT)
01 février 2021 -
07 février 2021
Médecine-Pharmacie
FacebookTwitter

Helena Larsson a défendu son doctorat en sciences des soins en mars 2020 à l'université de Malmö, à la faculté de la santé et de la société, en Suède. Sa thèse s'inscrit dans le cadre du projet "Solitude existentielle - un défi dans les soins aux personnes âgées fragiles" - l'étude LONE. Son projet de doctorat portait sur la perception et l'expérience de la solitude existentielle par les proches. Actuellement, elle mène des études postdoctorales à l'université de Kristianstad, en Suède, dans le cadre de l'étude LONE concernant le contexte des soins et le soutien existentiel. Les études postdoctorales sont combinées avec la supervision d'étudiants en master sur des projets qui traitent de la solitude et des besoins existentiels. Ses principaux intérêts sont la solitude, les soins centrés sur la personne, les soins aux personnes âgées et les soins palliatifs.

En février 2021, elle rejoint l'IEA de Paris dans le cadre du programme CAT.

Sujets de recherche

Solitude existentielle, besoins existentiels, personnes âgées fragiles, soins aux personnes âgées, soins palliatifs, contexte de soins centré sur la personne

Le vieillissement de la population mondiale s’accompagne d’une augmentation des comorbidités et des handicaps, entrainant la nécessité de soins de longue durée dans des maisons pour personnes âgées. Ces structures rapportent des niveaux alarmants de symptomatologie dépressive. Parallèlement, les professionnels signalent des difficultés existentielles ressenties par les résidents. Alors qu’aucune étude n’est actuellement disponible sur le sujet, ce projet interdisciplinaire a pour objectif de clarifier la relation entre les préoccupations existentielles et les symptômes dépressifs gériatriques, afin de développer la formation psycho-éducative des professionnels de l’aide aux personnes âgées.

24996
2020-2021
Autre
Europe occidentale