Accueil / Résidents / James Hollan

James Hollan

Professeur de sciences cognitives et d'informatique
Université de Californie, San Diego
Catalyser un programme de recherche sur l'information centrée sur l'humain : Au-delà de la vision de l'information centrée sur les applications et les documents
01 septembre 2021 -
30 juin 2022
Neurosciences
FacebookTwitter

James Hollan est professeur distingué de sciences cognitives et d'informatique à l'université de Californie, à San Diego. Il a reçu le prix ACM SIGCHI Lifetime Research Award et est co-directeur fondateur du Design Lab et du Distributed Cognition and HCI Lab. Ses recherches explorent les conséquences cognitives des médias informatiques et abordent des questions importantes pour la société de plus en plus technologique d'aujourd'hui : comment la technologie façonne-t-elle nos esprits ? Comment ce que nous savons de nos esprits devrait-il façonner la technologie ?

Sujets de recherche

Interactions homme-ordinateur ; Visualisation de l'information

Catalyser un programme de recherche sur l'information centrée sur l'humain : Au-delà de la vision de l'information centrée sur les applications et les documents

La complexité cognitive imposée par les travaux contemporains sur l'information a dépassé l'innovation au niveau des interfaces utilisateur. Dans les systèmes informatiques modernes, l'information est toujours encapsulée dans des silos d'applications, ce qui oblige les utilisateurs à faire la navette entre les applications, à bricoler des flux de travail, à changer de contexte et à augmenter les exigences en matière d'attention. En bref, il nous manque un espace cognitivement convivial pour le travail intellectuel.

L'information centrée sur l'humain est à la fois une idée et la motivation d'un nouvel environnement informatique. Il s'agit de créer un espace de travail cognitif – soit un bureau pour l'activité intellectuelle – à travers un environnement informatique qui facilite activement la coordination des travaux fondés sur l'information en tenant compte de la structure d’action de l'utilisateur, c’est-à-dire de la manière dont celui-ci accomplit ses activités par le biais de tâches distinctes sur des appareils, des programmes et des sessions de travail. À force d'être utilisées, les informations de cet environnement vont s'accumuler et représenter un contexte : non seulement qui y a accédé et quand, mais aussi l'activité simultanée et les relations sémantiques avec d'autres données. Tout comme la conscience du passé influence le comportement humain, le contenu et le contexte de l'historique de l'activité déterminera le comportement de l'information. Pour l'utilisateur, l'information doit sembler vivante, être consciente, savoir d'où elle vient, comment elle est arrivée là, ce qu'elle signifie, et se comporter en conséquence.

Publications clé

Hollan James D., Fox AR., Guo P., Nylandsted Klokmose C. et al., “Towards a Dynamic Multiscale Personalized Information Space: beyond application and document centered views of information” In Conference Companion of the 4th International Conference on Art, Science, and Engineering of Programming (<Programming> '20). Association for Computing Machinery, 2020, p. 136–143. https://doi.org/10.1145/3397537.3397542

Hollan James D., Rule A., Tabard A., “Exploration and Explanation in Computational Notebooks”, in Proceedings of the 2018 CHI Conference on Human Factors in Computing Systems, Association for Computing Machinery, 2018, p.1–12. https://doi.org/10.1145/3173574.3173606  

Hollan James D., Hutchins E., Kirsh D., “Distributed cognition: A new theoretical foundation for human-computer interaction research”, in ACM Transactions on Human-Computer Interaction, vol. 7, n°2, 2000, p.174–196. https://doi.org/10.1145/353485.353487

26444
2021-2022
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région