Accueil / Résidents / Javier Vargas de Luna

Javier Vargas de Luna

Professeur
Université Laval, Québec
Captivité et mémoire dans le roman latino-américain contemporain
10 octobre 2011 -
10 juin 2012
Littératures
FacebookTwitter
Javier Vargas de Luna est né en 1967 au Mexique, où il fut journaliste pendant plus de dix ans. Il a soutenu une thèse en études littéraires à l’université McGill de Montréal, portant sur la vie littéraire de la Nouvelle Espagne (Mexique, XVIIe siècle), pour laquelle il a obtenu la mention summa cum laude. Depuis 2004, il est responsable de l’enseignement des littératures hispano-américaines, coloniales et contemporaines, à l’université Laval (Québec), après avoir été professeur adjoint à l’université de Massachusetts. Il est l’auteur de nombreux articles, essais, chapitres de livres et articles journalistiques, parmi lesquels on peut mentionner Las dos ciudades de Juan Ruiz de Alarcón (2006), Perú en el espejo de Vargas Llosa (2008) et Avez-vous déjà lu Cervantès (2009), ainsi que les recueils de poésie : Temporada de mangos (2001) et Besos aparte (2009). Il poursuit actuellement des recherches sur ce qu’il nomme les « romans de captivité » de l’Amérique Latine du dernier siècle.
L’objectif général de ce projet de recherche est l’étude du traitement du temps et de l’espace dans la littérature latino-américaine entre les années 1940 et 1980, période historique marquée par une grande agitation politique et par une vaste production de récits traitant du thème de la captivité. Ce type de roman semble être particulièrement apte à la reconstruction fictive d’une mémoire captive. En effet, dans le roman aussi bien que dans la vie sociale de plusieurs pays latino-américains de la période concernée, la construction de la mémoire ou l’acte d’oublier sont en relation avec le fait d’avoir (ou ne pas avoir) la liberté de faire certaines actions : sortir, marcher, parler, penser, s’exprimer, etc. Si, comme l’explique G. Bachelard dans La poétique de l’espace, chaque réalité matérielle représentée dans un monde de fiction trouve une correspondance plus ou moins claire dans l’actualité identitaire de l’auteur, notre hypothèse suggère que ce retour au thème de la captivité des écrivains hispano-américains pourrait représenter une tentative sous-jacente d’apprivoiser ou de saisir un nouvel avenir dans lequel la mémoire puisse être construite en toute liberté.
20 Mar 2012 18:00 -
21 Mar 2012 18:00,
La littérature et le cinéma dans le monde hispanophone
20 Mar 2012 18:00 -
20 Mar 2012 20:00,
La littérature et le cinéma dans le monde hispanophone
02 Mar 2012 00:00 -
03 Mar 2012 00:00,
Las vanguardias del encierro en la novela hispanoamericana del siglo XX
27 Jan 2012 00:00 -
27 Jan 2012 00:00,
Captivité et mémoire dans le roman hispano-américain du XXe siècle
26 Jan 2012 00:00 -
26 Jan 2012 00:00,
Littérature et société dans le monde aztèque / Histoire du journalisme en Amérique latine
07 Déc 2011 12:30 -
07 Déc 2011 13:30,
Utopies lettrés des Amériques
06 Déc 2011 19:00 -
06 Déc 2011 19:00,
La novelística del encierro
252
2011-2012
Époque contemporaine (1789-...)
Amérique centrale et du Sud
javier.vargas@lit.ulaval.ca