Accueil / Résidents / John Sutton

John Sutton

Université Macquarie, Australie
Lieu et mémoire : écologies cognitives de la ville
01 septembre 2022 -
30 juin 2023
Philosophie
FacebookTwitter

John Sutton est professeur émérite de philosophie et de sciences cognitives à l'université Macquarie de Sydney, en Australie. Ses recherches sur la mémoire et les compétences visent à rapprocher les sciences humaines, les sciences sociales et les sciences cognitives, avec des méthodes conceptuelles, ethnographiques et expérimentales. Après des travaux initiaux portant sur la science et la philosophie des débuts de l'ère moderne, ses principaux sujets ont été la mémoire autobiographique et collaborative, la mémoire incarnée et le mouvement expert, la cognition distribuée et l'histoire cognitive. Dans ses récents travaux en collaboration, il étudie le sport, la musique, le cinéma, la danse et la littérature. Un recueil d'essais qu'il a coédité avec Kath Bicknell, Collaborative Embodied Performance : ecologies of skill, vient d'être publié dans la série "Performance and Science" de Bloomsbury. Sutton est membre de l'Académie australienne des sciences humaines et a été chercheur invité à UCLA, Edimbourg, UCSD, Londres et Durham. Après son année à Paris, il occupera un poste de professeur invité Leverhulme à l'université de Stirling en Écosse en 2023-24.

Sujets de recherche

Philosophie de l'esprit et de la cognition, mémoire, cognition distribuée, compétences expertes, cognition incarnée, études scientifiques, sport, musique, sciences humaines cognitives.

Lieu et mémoire : écologies cognitives de la ville

Espace et mémoire sont profondément mêlés, alors que leurs relations sont étudiées dans des domaines éloignés. Ce projet intègre des recherches déconnectées en philosophie, en sciences sociales et en neurosciences cognitives. En considérant la cognition comme distribuée à travers le cerveau, le corps et les mondes sociaux et matériels, il affine l'hypothèse selon laquelle les architectures, les paysages, les technologies et les écologies historiquement ou culturellement singuliers ne sont pas toujours extérieurs à la vie mentale. Dans certaines circonstances, les espaces que nous habitons peuvent en partie constituer les processus et activités tant dans les domaines de l'émotion, du souvenir que du choix.

Le projet développe cette approche à travers trois thèmes principaux. Il aborde l'orientation collaborative, la façon dont les gens travaillent ensemble pour naviguer dans des écologies complexes, et pour interpréter et gérer des passés difficiles. Il met en évidence la connaissance profonde de l'espace, la certitude incarnée d'individus ou de petits groupes naviguant sur un terrain très familier. Il se concentre sur les transformations de la mémoire des espaces urbains et de la santé mentale, en examinant à la fois les améliorations apportées par l'externalisation numérique et les interventions architecturales artistiques, et les perturbations liées à la démence ou à la désorientation spatiale et aux réponses communautaires créatives à la dislocation spatiale.

Publications clés

John Sutton, Philosophy and Memory Traces: Descartes to connectionism. Cambridge University Press, 1998, 390 p.

John Sutton, ‘Exograms and Interdisciplinarity: history, the extended mind, and the civilizing process’. In Richard Menary (ed), The Extended Mind (pp.189-225). MIT Press, 2010.

John Sutton, ‘Place and Memory: history, cognition, phenomenology’. In Mary Floyd-Wilson and Garrett Sullivan (eds), Geographies of Embodiment in Early Modern England (pp. 113-133). Oxford University Press, 2020.

27873
2022-2023
Époque contemporaine (1789-...)