Accueil / Résidents / Jung Lee

Jung Lee

Université pour femmes Ewha, Corée du Sud
Des procédés ingénieux : situer la technoscience du matériau dans l'histoire de la technoscience à travers le cas de la fabrication du papier en Corée
01 septembre 2022 -
30 janvier 2023
Histoire
FacebookTwitter

Jung Lee est professeur adjoint à l'Institut des sciences humaines de l'Université Ewha Womans de Séoul, en Corée du Sud. En tant qu'historienne des sciences et des technologies, ses recherches se sont concentrées sur l'histoire des sciences botaniques et des technologies à base de plantes dans la péninsule coréenne, depuis son statut d'État dynastique jusqu'au début du XXe siècle, dans le cadre de ses liens constants avec ses voisins chinois et japonais et avec le monde extérieur. Elle a été boursière du Needham Research Institute, de l'Academia Sinica et du Max-Planck Institute for the History of Science.

Sujets de recherche

Histoire de la technoscience, histoire de l'environnement, changements historiques.

Des procédés ingénieux : situer la technoscience du matériau dans l'histoire de la technoscience à travers le cas de la fabrication du papier en Corée

La fabrication du papier est une technique simple, lorsque l'on évoque son processus : réduire la matière en pâte, la mélanger à l'eau, soulever et mouler la feuille à l'aide d'un tamis, puis la sécher et la finir. Pourtant, lorsqu'il s'agit des manières très concrètes de production du papier, ses difficultés et ses complexités sont visibles dans les feuilles de papier brunies et fragiles des piles de vieux livres, qui présentent de grandes différences.
Pour fabriquer du papier, il faut une connaissance approfondie des différents matériaux, le déplacement important de matériaux et de personnes qualifiées, ainsi qu'un appareil complexe permettant de les fournir en permanence. Comme pour la reproduction du laser TEA, les artisans français ou les artisans chinois du Nord ou des Qing ont échoué de nombreuses fois avant de réussir à reproduire du papier hollandais, chinois du Sud ou coréen, et ils n'y sont souvent parvenus que partiellement.

Les objets eux-mêmes exprimaient déjà beaucoup sur ces réussites et ces échecs, c'est pourquoi le projet analyse l'ingéniosité du "faire matériel" en se concentrant sur ce que les objets et les artisans qui étaient dans une interaction mutuellement transformative avec les objets avaient à dire sur la technoscience du papier. La technoscience vue à travers et avec les objets, telle qu'elle est dictée par le terme "re-source-ful" ou sa contrepartie Chosŏn "kichi, ki l'outil-machine, chi l'esprit", révèle les insuffisances de notre compréhension encore gênée par les dichotomies hiérarchiques entre science et technologie, traditionnel et moderne, Occident et Orient, humain et objets.

Publications clés

Lee, J. “Socially Skilling Toil: new artisanship in papermaking in late Choson Korea,” History of Science 57(2) (June 2019), pp. 167-193.

Lee, J. “Mutual Transformation of Colonial and Imperial Botanizing: The Intimate and Remote Collaboration between Chung Tyaihyon and Ishidoya Tsutomu in Colonial Korea,” Science in Context 29(2) (June 2016), pp. 179-211

Lee, J. “Invention without Science: ‘Korean Edisons’ and the Changing Understanding of Technology in Colonial Korea,” Technology and Culture 54(4) (November 2013), pp. 782-814.

27862
2022-2023