Accueil / Résidents / Margarita Boenig-Liptsin

Margarita Boenig-Liptsin

Chercheuse associée
Université de Californie, Berkeley
La dignité en péril : découvrir l'humain dans les scores de risque algorithmiques
01 septembre 2021 -
30 juin 2022
Histoire, philosophie et sociologie des sciences
FacebookTwitter

Margarita (Margo) Boenig-Liptsin est chercheuse associée au sein du département Informatique, Sciences des données et Société, de l'Université de Californie, Berkeley. Avant sa résidence à l’IEA de Paris, elle dirigeait le programme Contextes humains et Ethique du département Informatique et était maîtresse de conférences au département d'histoire. Elle donne des cours sur la relation entre technologie, pouvoir, démocratie et éthique, en se fondant sur les notions de science, de technologie et de société (STS), à des étudiants en sciences techniques et également en sciences humaines et sociales. À Berkeley, elle dirige une équipe qui développe la section Contextes humains et Ethique (HCE) du programme d'enseignement de la science des données. Ce travail consiste notamment à traduire des théories et méthodes de sciences sociales pour des étudiants de tous horizons, à établir des liens entre l'ingénierie et les sciences sociales, à rassembler le corps professoral, les étudiants diplômés et les étudiants de premier cycle de Berkeley dans une communauté de chercheurs axée sur les questions de technologie et de société, et à relier le travail de HCE aux communautés et aux besoins de la baie de San Francisco. Margarita Boenig-Liptsin a une formation dans le domaine de la science, de la technologie et de la société et est titulaire d'un doctorat en histoire des sciences (Université de Harvard) et en philosophie (Université Paris-Sorbonne). Ses recherches portent sur les transformations de l'identité humaine et de la citoyenneté en lien avec les technologies de l'information à travers le temps et les cultures.

Sujets de recherche 

Aspects sociaux et politiques des technologies numériques et de l'informatique ; Identité, subjectivité et individualité ; Éthique de la technologie ; Cultures comparatives de l'innovation ; Imaginaires sociotechniques

La dignité en péril : découvrir l'humain dans les scores de risque algorithmiques

Les scores de risque, c'est-à-dire la probabilité statistique qu'un individu présente un certain comportement à l'avenir, sont des outils algorithmiques particulièrement puissants et répandus qui apportent des éléments d'information de manière directe aux processus décisionnels de divers domaines. En faisant de cette évaluation du risque chez l'individu humain une opération technique standard, les systèmes autonomes et intelligents remettent en question la spécificité de l'être humain que renferme le concept de dignité humaine. Ce projet étudie la tension entre les scores de risque, la notion de vie digne et la réaffirmation du concept de dignité humaine dans la loi (au sein par exemple du règlement général sur la protection des données). Ainsi, il ne s'agit pas simplement de critiquer la technologie ou de dénoncer la menace qu'elle représente pour l’idée a priori d’être humain. Au contraire, mesurer la coproduction de l'idée de dignité humaine par les nouvelles technologies au cours du XXe siècle et en relation avec l'essor actuel de systèmes autonomes et intelligents permet de révéler ce que signifie le fait d'être humain dans un monde où les données et les algorithmes sont omniprésents.
À partir de cette réflexion, le projet étudie comment cette tension se manifeste en pratique : dans les débats publics concernant les scores de risque, dans les actions des organisations qui défendent les droits de l'homme en matière de technologies numériques, dans les discussions et solutions techniques développées par les professionnels de l'informatique. Le projet cherche à offrir une perspective de travail, aboutissant à une conception de la relation homme - technologie qui soit favorable à l'épanouissement individuel et collectif.

Publications clé

Boenig-Liptsin, M. and J. Benjamin Hurlbut, “Technologies of Transcendence and the Singularity University,” in Hurlbut J., Tirosh-Samuelson H. (eds), Perfecting Human Futures. Springer VS, 2016, p. 239-267. https://doi.org/10.1007/978-3-658-11044-4_12

Boenig-Liptsin, M. « AI and Robotics for the City: Imagining and Transforming Social Infrastructure in San Francisco, Yokohama, and Lviv », in Field Actions Science Reports, Special Issue 17, 2017, p. 16-21.

Boenig-Liptsin, M., Making Citizens of the Information Age: A Comparative Study of the First Computer Literacy Programs for Children in the United States, France, and the Soviet Union, 1970-1990. Doctoral dissertation, Harvard University, Graduate School of Arts & Sciences. 2015.

26336
2021-2022
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région