Accueil / Résidents / Nuccio Ordine

Nuccio Ordine

Professeur
Université de Calabre
Image et philosophie : Caravage et Bruno
01 janvier 2012 -
30 juin 2012
Philosophie
FacebookTwitter

Nuccio Ordine est professeur de littérature italienne à l’université de Calabre. Fellow du Centre d’études de la Renaissance italienne de Harvard et de la fondation Alexander von Humboldt, il a été professeur invité dans divers instituts de recherches et universités aux États-Unis (Yale, New York University) et en Europe (EHESS, ENS-Ulm, Paris 4, Paris 3, CESR de Tours, Institut universitaire de France, Paris 8, Warburg Institute de Londres, Université d’Eichstätt). Ses livres ont été traduits en plusieurs langues incluant le chinois, le japonais et le russe. En collaboration avec Yves Hersant, il dirige en France trois collections d’œuvres classiques aux Belles Lettres. Il codirige également, avec Alain Segonds, la collection « Theatrum sapientiae » (Les Belles Lettres /Nino Aragno Editore). En Italie, il dirige les collections « Sileni » et « Umbrae idearum » (Liguori), « Classici del pensiero europeo » (Nino Aragno Editore), « Classici della letteratura europea » (Bompiani). Il écrit pour le « Corriere della Sera».

Le projet propose d’analyser la poétique de deux grandes figures de la fin de la Renaissance : le Caravage et Giordano Bruno. L’analyse comparée des tableaux du peintre et des œuvres du philosophe pourrait éclairer certains grands mythes et thèmes qui sont au cœur de leurs réflexions sur la nature, l’art et la religion. Après une première phase de la recherche consacrée à examiner la possibilité d’une rencontre entre le Caravage et la pensée de Bruno (comment le premier peut-il avoir eu connaissance des œuvres du second, si rares dans l’Italie de la fin du seizième siècle et du début du dix-septième ?), on se proposera de relire certains tableaux du peintre à la lumière des réflexions du philosophe. La représentation de Narcisse, par exemple, pourrait révéler leur intérêt commun – non pas pour le thème de l’homoérotisme, comme cela a été souvent dit –, mais pour le mythe des origines de la peinture, pour l’ombre, et pour la délicate question de la coexistence de l’identité et de la dissemblance (c’est-à-dire de l’unité supposant la diversité).

29 Mar 2012 00:00 -
29 Mar 2012 00:00,
Solemn Session of granting of Doctor Honoris Causa Degree to Professor Nuccio Ordine
29 Mar 2012 00:00 -
29 Mar 2012 00:00,
Nuccio Ordine elected Honourable Member of the Institute of Philosophy of the Russian Academy of Science

Les Belles Lettres
270
2011-2012
Époque moderne (1492-1789)
Europe occidentale
ordine@ufl.edu