Accueil / Résidents / Pascal Boyer

Pascal Boyer

Chercheur
Université de Washington
Départements d'anthropologie et de psychologie
Dynamiques cognitives et diversité des religions : Concepts, Communication et Dévouement
01 septembre 2021 -
30 juin 2022
Psychologie
FacebookTwitter

Pascal Boyer a étudié la philosophie et l'anthropologie à l'Université de Paris et à Cambridge, où il a effectué ses travaux de doctorat avec le professeur Jack Goody, sur les contraintes mémorielles posées par la transmission de la littérature orale. Il a effectué des recherches anthropologiques de terrain au Cameroun sur la transmission des épopées orales fang et sur la religion traditionnelle fang. Depuis, il a surtout travaillé sur l'étude expérimentale des capacités cognitives qui sous-tendent la transmission culturelle. L'objectif est de rassembler des preuves comportementales, développementales et neuro-cognitives de capacités spécifiques à un domaine dans l'esprit humain. Une application anthropologique de ces résultats a été une série d'études sur les concepts religieux et leur mémorisation, ainsi qu'une description plus générale des processus cognitifs impliqués dans la transmission des concepts religieux. Après avoir enseigné à Cambridge, San Diego, Lyon et Santa Barbara, Pascal Boyer a rejoint son poste actuel dans les départements d'anthropologie et de psychologie de l'université de Washington, à Saint-Louis. Il est l'auteur, entre autres, de Religion Explained (Basic Books, 2001) et Minds make societies (Yale UP, 2018).

Sujets de recherche

Psychologie, Anthropologie, Évolution

Dynamiques cognitives et diversité des religions : Concepts, Communication et Dévouement

Ce projet a pour objectif de fournir un nouveau modèle synthétique des processus cognitifs impliqués dans l'acquisition et la diffusion des représentations religieuses, en se concentrant sur trois questions principales :

1. Les concepts. Quelles représentations religieuses sont acquises et transformées par l'esprit humain, jusqu’à devenir culturellement répandues ? Quelques types de concepts religieux (par exemple, les ancêtres, les esprits, les dieux) présentent des caractéristiques récurrentes dans des cultures par ailleurs très différentes. Comment expliquer ces similitudes ?

2. Communication et croyance. Quels processus conduisent à ce que certaines représentations soient considérées comme vraies et dans quelle mesure les croyances religieuses diffèrent, en termes de raisonnement, des autres types de croyances ?

3. Dévouement et participation. Par quels processus certaines croyances religieuses deviennent-elles le fondement d'alliances et de groupes ? Sur la base d'une onnaissance plus générale des processus évolutifs et cognitifs de la formation des groupes, comment peut-on comprendre la façon dont les êtres humains gèrent les avantages et les coûts de la construction et du maintien des alliances ?

Pour aborder ces trois questions, il convient de prêter une attention particulière à la diversité des traditions religieuses, et notamment à la distinction cruciale entre les religions des petites communautés, souvent appelées les religions « traditionnelles », et les religions doctrinales ou « organisées » qui sont familières à la plupart d'entre nous. Cette distinction, qui pourrait être mieux décrite comme un contraste entre traditions « sauvages » et « domestiquées » (Boyer, 2019), est importante pour comprendre les processus expliquant l'acquisition de concepts, la formation de croyances et la constitution de groupes fondés sur la religion.

La stratégie générale de ce projet consiste à combiner deux domaines d'érudition différents : premièrement une meilleure connaissance des différents systèmes religieux, fondée sur les archives historiques et anthropologiques et considérablement enrichie ces dernières années par des bases de données comparatives à grande échelle et des modèles de diffusion ; deuxièmement les résultats et les modèles de neurosciences, de psychologie expérimentale et de biologie évolutive, qui fournissent des comptes rendus détaillés des processus psychologiques individuels sous-tendant les phénomènes culturels décrits par ce projet de recherche.

26338
2021-2022
Autre
Monde ou sans région