Accueil / Résidents / Pierre Pénet

Pierre Pénet

Chercheur
Université de Genève
Prophétisme financier et anticipation des crises : l’apport de la sociohistoire de la religion
01 septembre 2019 -
28 février 2020
Sociologie
FacebookTwitter

Chaire Jean-D'Alembert Paris-Saclay - IEA de Paris

Pierre Pénet est titulaire d'un doctorat en sociologie de la Northwestern University et de SciencesPo Paris (2014). Aujourd'hui boursier post-doctoral à l'Université de Genève, il coordonne avec Juan Flores le projet "Diplômes de dette souveraine", financé par le Fonds national suisse. L'expertise de Pénet chevauche les frontières entre les bourses "droit et mondialisation" et "histoire de la quantification". Il a publié de nombreux articles sur les agences de notation de crédit, la crise de la dette souveraine européenne et les programmes d'austérité. Son article du British Journal of Sociology intitulé "The IMF failure that was not: tournaments of conditionality and strategic ignorance during the European debt crisis" a reçu en 2018 le "Young Talent Award" de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales. Son livre Sovereign debt diplomacies: Rethinking sovereign debt from colonial empires to hegemony (avec Juan Flores) paraîtra en 2019.

Sujets de recherche

Histoire de la quantification ; Sociologie de la réglementation financière américaine ; Dette souveraine et histoire coloniale ; Production du savoir et ignorance des experts internationaux ; Économie et religion.

Prophétisme financier et anticipation des crises : l’apport de la sociohistoire de la religion

De nombreux travaux en sciences sociales parus récemment visent à démontrer que l’expertise financière est faillible et sujette  à l'erreur. Ces travaux ont permis d'établir pourquoi les experts (par exemple les agences de notation, les banques centrales, le FMI) n'ont pas su anticiper la crise financière de 2008. Mais cette critique de l’absence de prévision ne reflète pas la diversité des savoirs produits avant 2008. La crise de 2008 révèle en effet l’existence d’un petit groupe d’individus ayant prophétisé la crise. Mon projet se propose d’étudier ces spécialistes : qu’ont-ils vu ? Pourquoi leurs anticipations étaient-elles si différentes de la représentation modale de l’époque pré-2008 qui écartait la possibilité qu’une crise survienne ? Et quelles ont été leurs trajectoires sociales et institutionnelles après la crise ? Pour répondre à ces questions, je mobilise des outils analytiques provenant de la sociologie wébérienne de la religion. Le projet part de l’hypothèse que ces individus et les savoirs qu’ils produisent peuvent s’analyser sous le registre du prophétisme religieux. Il contribue à des recherches récentes, d’autres plus classiques, visant à comprendre l’économie au moyen de cadres analytiques habituellement employés dans l’analyse des faits religieux. Ce projet s’appuiera sur mes travaux précédents au sujet de l’expertise financière et servira de base à l’écriture d’un ouvrage sur les prophètes financiers.

20611
2019-2020
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région