Accueil / Résidents / Rosa Congost

Rosa Congost

Professeure
Université de Gérone
Propriété, propriétaires : quelle réalité sociale ?
01 février 2019 -
30 juin 2019
Histoire
FacebookTwitter

Rosa Congost est professeure d'Histoire Économique à l'Université de Gerone (Espagne) et coordinatrice du Centre de Recherche d'Histoire Rurale de cette université. En 2013, elle a obtenu la distinction ICREA (Institut Catalan de Recherches Avancées), Academia de la Generalitat de la Catalogne. De 2015 à 2017 elle a présidé l'EURHO (European Rural History Organization) dont elle avait été Vice-Présidente dès 2010, l'année de sa fondation. Ses derniers ouvrages sont l'édition, avec Jorge Gelman et Rui Santos, de Property Rights in Land: Issues on Social, Economic and Global History (2017) et le livre El joven Pierre Vilar, 1924-1939. Las lecciones de historia (2018).

Sujets de recherche

Les droits de propriété sur la terre : perspective historique et comparée; approche réaliste et relationnelle. Le changement social dans l'histoire : dynamiques et transformations sociales ; naissance et déclin des classes moyennes. Historiographie : l'oeuvre historique de Pierre Vilar.

Propriété, propriétaires : quelle réalité sociale ?

Mon projet veut développer l'analyse historique des usages et droits de propriété, à partir de l'approche que nous avons appelée réaliste et relationnelle. Cette approche, qui nécessite de se distancier de toute vision nominaliste ou purement institutionnaliste de la propriété, devrait s'appliquer aussi bien aux pays européens qu'à ceux ayant un passé colonial, et aux sociétés d'ancien régime comme aux sociétés contemporaines. La perspective comparée, tant dans le domaine des lois et des normes que dans celui des pratiques de propriété, se révèle la meilleure façon de s’interroger directement sur le sens du vocabulaire utilisé par les spécialistes des sciences sociales pour analyser les relations de propriété en vigueur dans chaque société. Cette opération est nécessaire pour dépasser certaines visions schématiques qui, conditionnés par les mots utilisés, entravent non seulement la comparaison entre différents sociétés mais aussi l’évolution même de chaque société. L’interprétation correcte du jeu réel entre les normes et les pratiques liées aux droits de propriété, et des processus d’appropriation et d’expropriation des ressources qui en résulte, nécessite d'étendre et élargir la notion de droits de propriété aux différentes manières de posséder pouvant coexister dans une même société, et pouvant changer, avec les différents groupes sociaux et avec l'ensemble de la société, au fil de temps.

18018
2018-2019
Autre
Monde ou sans région