Accueil / Résidents / Susanna Spero

Susanna Spero

Enseignant
Université de Sienne
Une poésie en exil. L’invention de la langue chez Ghérasim Luca
01 janvier 2012 -
30 juin 2012
Littératures
FacebookTwitter

Susanna Spero est spécialiste de littérature française contemporaine, de théorie des genres et d’histoire et théorie de la traduction. Ses recherches actuelles portent sur la place du bilinguisme dans la poésie contemporaine. Après une thèse soutenue à l’université de Rome “La Sapienza” en 2000, elle a enseigné à l’université Paris 8 et à l’université de Franche-Comté, avant de rejoindre l’université de Sienne, où elle enseigne depuis 2003. Son travail de doctorat portait sur l’évolution de l’écriture narrative et dramatique dans l’œuvre de Samuel Beckett, dans ses rapports avec le bilinguisme. Elle est l’auteur d’un volume intitulé L’invenzione di una forma. Poetica dei generi di Samuel Beckett dont la publication est prévue en 2012 aux éditions Quodlibet. En tant que traductrice, elle a publié en italien des textes d’auteurs classiques (Voltaire, Diderot, La Fontaine) ainsi que des œuvres du roman contemporain (Ndiaye, Céline) ; elle est responsable depuis 2005 du laboratoire de traduction littéraire français-italien du master en traduction de l’université de Sienne.

Ce projet vise à étudier la trajectoire originale du poète roumain Ghérasim Luca (1913-1994), exilé en France au début des années 1950 et qui choisit le français comme langue principale de création. Sa recherche interroge le sens jusque dans les replis de la parole, perpétuellement détournée de son usage courant, et associe à l’écriture une production plastique et des lectures publiques, véritables performances où la poésie retrouve sa dimension sonore. Ce projet de recherche s’intéresse tout particulièrement au travail sur la langue opéré par Ghérasim Luca, et souhaite étudier son œuvre en se penchant sur les effets de l’exil et du bilinguisme sur un travail créatif qui transforme la langue en corps dans sa nature à la fois physique, vocale et plastique. Cette étude sera menée à partir des archives de Ghérasim Luca déposées à la bibliothèque Jacques Doucet, des manuscrits et réalisations graphiques conservés par cette institution. Ce projet s’inscrit dans une recherche plus vaste, qui souhaite interroger l’appropriation de la langue française par deux autres écrivains, Samuel Beckett et Amelia Rosselli, liés à Ghérasim Luca par un même travail de déstructuration et de réinvention de la langue. À travers ces études de cas, ce projet voudrait établir l’apport, d’un point de vue théorique, d’une poétique du bilinguisme sur la création d’une forme littéraire du mouvement.

Journées d'étude organisées par S. Spero (IEA Paris), J. Vargas de Luna (IEA Paris), V. Symaniec (CNRS-FMSH) et A. Nouss (U. de Cardiff)
09 Mai 2012 09:30 -
10 Mai 2012 13:00,
Paris :
Langues nationales et langages d’exil
27 Avr 2012 13:30 -
28 Avr 2012 13:30,
Apocalypse et création du cosmos. Le choix de la langue chez Amelia Rosselli, Ghérasim Luca et Samuel Beckett
27 Avr 2012 10:15 -
28 Avr 2012 10:15,
Apocalypse et création du cosmos. Le choix de la langue chez Amelia Rosselli, Ghérasim Luca et Samuel Beckett

277
2011-2012
Époque contemporaine (1789-...)
Europe occidentale