Accueil / Résidents / Theodora Jim

Theodora Jim

Professeure assistante
Université de Nottingham
Le salut divin dans le polythéisme grec et chinois
01 février 2021 -
30 juin 2021
Études classiques
FacebookTwitter

Theodora Jim est une historienne spécialisée dans la religion et la culture de la Grèce antique. Après des études à l'université d'Oxford, elle est aujourd'hui professeure adjointe d'histoire de la Grèce antique à l'université de Nottingham au Royaume-Uni. Elle a beaucoup voyagé en Grèce et dans la Turquie actuelle, où elle a examiné des monuments, des inscriptions sur pierre et l'archéologie des cultes. Activement engagée dans des approches anthropologiques et comparatives, elle étudie la religion grecque dans des contextes interculturels et interdisciplinaires. Elle s'intéresse en particulier à la religion populaire et à l'expérience religieuse vécue par les fidèles. Elle est l'auteur de la monographie Sharing with the Gods : Aparchai and Dekatai in Ancient Greece (Oxford, 2014). Elle étudie actuellement le concept de "salut" dans la Grèce antique et souhaite comparer la notion grecque à celle du christianisme et des religions chinoises.

Sujets de recherche

Religion grecque ancienne ; Polythéisme ancien ; Religions comparées ; Etudes sino-helléniques ; Approches anthropologiques ; Epigraphie grecque.

Le salut divin dans le polythéisme grec et chinois

Dans les religions grecque et chinoise, il existe une pluralité déconcertante de dieux qui veillent à la sécurité, à la protection et à la délivrance des individus et des États. Le salut divin est sans doute l'une des bénédictions les plus attendues des dieux. Mais peut-être en raison de la tendance occidentale moderne à l'associer au christianisme, les conceptions du "salut" et de la "sauvegarde" divins ont été largement négligées ou même évitées par les historiens des autres religions. Dans une tentative de surmonter les frontières géographiques et disciplinaires établies, ce projet réunira les systèmes polythéistes de deux civilisations mondiales dans l'analyse de ce phénomène. En s'appuyant sur des preuves littéraires, épigraphiques et matérielles en Grèce et en Chine, il étudiera ce que signifiait "être sauvé" dans le polythéisme grec et chinois, les croyances religieuses et les pratiques cultuelles des fidèles pour assurer le "sauvetage" divin, ainsi que la façon dont les espoirs de sauvetage divin sont projetés sur les noms des dieux. Cependant, ce projet ne porte pas seulement sur la religion d'État et l'analyse théorique du système de dénomination divine, mais aussi sur la religion populaire et à l'expérience vécue des fidèles. Le projet aspire à faire progresser la compréhension du polythéisme grec et chinois, et à encourager d'autres études comparatives entre l'Orient et l'Occident.

24810
2020-2021
Antiquité (3500 av. N.E.-476)
Monde ou sans région