Accueil / Résidents / Vito Peragine

Vito Peragine

Professeur
Université de Bari
Sur la mesure de l’inégalité des chances
01 février 2012 -
30 juin 2012
Économie et finances
FacebookTwitter

Vito Peragine est professeur associé d’économie publique à l’université de Bari. Il a été lecteur en économie à l’université Carlos III de Madrid (1999-2001). Il est docteur en économie de l’université de York (Royaume-Uni). Il a récemment été chercheur invité au CERSES (CNRS, Paris), à la Banque mondiale (Washington D. C.), à l’université d’Oregon (Eugene), à Statistics Norway (Oslo), ainsi qu’à l’université de Montréal (Montréal). Ses principaux centres d’intérêt scientifique résident dans le domaine de l’économie publique. Ils concernent notamment la pauvreté et l’inégalité, la justice distributive, les politiques sociales et l’économie de l’éducation.

Le projet de recherche proposé répond à deux objectifs majeurs. Le premier est la comparaison des différentes voies empruntées jusqu’ici pour mesurer l’inégalité des chances. Sur le plan théorique, l’approche axiomatique permettra de mettre en lumière les bases normatives des différentes méthodes et de dégager de possibles tensions entre elles. Sur le plan pratique, le problème réside dans l’analyse des différences entre les classements sociaux générés par chacune d’entre elles. Le second objectif consiste à étudier certains aspects spécifiques de la mesure de l’inégalité des chances. Tout d’abord, la plupart des travaux existants nient implicitement toute corrélation entre le contexte social et les efforts individuels. Par conséquent, les mesures qui en dérivent permettent seulement de mesurer l’effet direct du contexte sur le parcours individuel. Cette recherche entend prendre en compte le cas dans lequel les préférences sont en partie déterminées par le contexte, ce qui conduit à distinguer entre un effet direct du contexte social sur le parcours individuel, et un effet indirect via le choix de l’effort. Deuxièmement, dans la plupart des travaux existants, l’analyse de l’inégalité des chances est basée sur une image instantanée des revenus. Un large consensus se dégage pourtant sur la pertinence de l’extension de l’analyse de la distribution des revenus à un contexte intertemporel. Ce projet se propose d’approfondir cet aspect, en appliquant un cadre général à l’évaluation de la distribution des revenus sur le long terme, en conformité avec le principe d’égalité des chances. Enfin, nous projetons d’étendre la mesure unidimensionnelle de l’inégalité des chances (dans les revenus, dans l’éducation) à un contexte multidimensionnel.

271
2011-2012
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région
v.peragine@dse.uniba.it