Accueil / Résidents / Helen Watanabe-O’Kelly

Helen Watanabe-O’Kelly

Professeure
Université d'Oxford
Projection de la puissance impériale. Les nouveaux empereurs du XIXe siècle et la sphère publique
01 septembre 2018 -
31 janvier 2019
Histoire
FacebookTwitter

Helen Watanabe-O’Kelly est professeur de littérature allemande à l’université d’Oxford et chercheuse émérite de l’Exeter College d’Oxford. Elle a enseigné précédemment à l’université de Reading et a été résidente à l’Institut d’études avancées de Berlin de 2004 à 2005. De 2005 à 2008, elle a mené le Major Research Project du Arts and Humanities Research Council « Representations of Women and Death in German Literature, Art and Media from 1500 to the present » (avec Sarah Colvin). De 2013 à 2016, elle a également dirigé le projet financé par l’HERA « Marrying Cultures. Queens Consort and European Identities, 1500-1800 ». Elle a publié quatre monographies, deux traductions d’ouvrages et dirigé ou codirigé la publication de six autres livres. En 2012, elle est entrée à la British Academy et a obtenu un doctorat honoris causa en littérature de l’université nationale d’Irlande.

Sujets de recherche

Littérature et culture allemandes de la fin du XVe siècle au début du XVIIIe siècle dans leur contexte européen ; écrits des femmes allemandes de toutes périodes ; représentation des femmes dans la littérature et la culture allemandes ; la culture de cour européenne et sa représentation dans les médias, les arts et l’architecture.

Projection de la puissance impériale. Les nouveaux empereurs du XIXe siècle et la sphère publique

En 1804, Napoléon Bonaparte s’autoproclame empereur des Français. Cet événement déclenche un processus qui aboutit à l’apparition des titres d’empereur d’Autriche la même année, du Brésil et du Mexique en 1822, du Mexique toujours en 1864, d’Allemagne en 1871 et des Indes (pour les monarques britanniques) en 1876. Dans un contexte politique et constitutionnel distinct, chaque empereur a dû mettre en place une cour impériale, inventer une tradition impériale et créer des espaces, des images, une rhétorique, des cérémonies et des festivités propres à son empire. La problématique de mon projet porte sur la façon dont ces éléments ont été construits et projetés à une époque marquée par le développement des médias et le renforcement de leur influence, et par un processus de démocratisation. Sous les règnes impériaux étudiés, des bâtiments, des images et des objets d’importance ont été commandés, des villes ont été remodelées et la relation entre le monarque et les médias s’est transformée. Mon projet vise à déterminer ce que cette démonstration du pouvoir et cette invention d’une tradition peuvent nous apprendre sur l’avènement de la modernité, le lien émotionnel entre monarque et sujets, la gestion de l’actualité et la manipulation des médias à l’ère de la circulation de masse de journaux, de photographies et de films, questions qui sont encore d’actualité aujourd’hui.

Communication d'H. Watanabe-O'Kelly, résidente 2018-2019 de l'IEA de Paris
16 Nov 2018 14:20 -
16 Nov 2018 15:40,
Paris :
Religion and Confession as the Bedrock of Monarchy and Court
Helen Watanabe-O'Kelly présente son projet de recherche à l'occasion du séminaire interne hebdomadaire
06 Nov 2018 10:00 -
06 Nov 2018 13:00,
Paris :
Projection de la puissance impériale. Les nouveaux empereurs du XIXe siècle et la sphère publique

Projet de recherche : "Projection de la puissance impériale. Les nouveaux empereurs du XIXe siècle et la sphère publique"
18043
2018-2019
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région