Accueil / Résidents / Kei Hiruta

Kei Hiruta

Chercheur postdoctoral
Université d'Oxford
La Bête noire de Berlin : Hannah Arendt, Isaiah Berlin et la liberté, la politique et l’humanité
01 septembre 2018 -
30 juin 2019
Philosophie
FacebookTwitter

Kei Hiruta est théoricien politique et chercheur au sein du Wolfson College de l’université d’Oxford. Il est titulaire d’un doctorat en théorie politique de l’université d’Oxford et a été chercheur invité ou résident au sein du Carnegie Council for Ethics in International Affairs, de l’université Columbia, du Bard College et de l’université de Tokyo. Il a signé une monographie sur Hannah Arendt et Isaiah Berlin, à paraître chez Princeton University Press, et dirigé un recueil intitulé Arendt on Freedom, Liberation, and Revolution, à paraître chez Palgrave Macmillan. Il est cofondateur et rédacteur en chef adjoint de la revue Arendt Studies.

Sujets de recherche

Théorie politique ; philosophie politique ; théories de la liberté ; pluralisme des valeurs et conflit moral ; républicanisme ; totalitarisme ; pensée politique du XXe siècle ; Hannah Arendt ; Isaiah Berlin

La Bête noire de Berlin : Hannah Arendt, Isaiah Berlin et la liberté, la politique et l’humanité

« La bête noire de Berlin » constituera la première étude comparative de la vie et de l’œuvre d’Isaiah Berlin (1909-1997) et d’Hannah Arendt (1906-1975). Le projet propose un raisonnement en trois temps, selon lequel : 1) les différences normatives majeures entre les deux penseurs sont ancrées dans leurs visions contradictoires de la condition humaine ; 2) ce point d’achoppement trouve ses racines dans leur désaccord quant à l’inhumanité de l’oppression et de la domination sous les régimes totalitaires ; et 3) ce désaccord découle lui-même des différences entre l’approche du totalitarisme de Berlin, centrée sur le bolchévisme, et celle d’Arendt, centrée sur le nazisme. En associant philosophie politique et histoire intellectuelle, ma recherche étudie des aspects particuliers de la vie des protagonistes pour éclairer les multiples facettes de leur désaccord. Elle révèle d’importantes similarités et différences entre Berlin et Arendt, dont le mode de théorisation politique – qu’ils partagent partiellement – tranche avec la norme post-rawlsienne contemporaine. Mes recherches proposent enfin une réflexion sur une question très controversée de notre époque, à savoir les avantages et les inconvénients de la participation des philosophes à la vie politique du monde réel. J’avance l’idée que la tentative de renforcer la dimension politique de la philosophie politique est aussi périlleuse que potentiellement gratifiante.

Communication de K. Hiruta, résident 2018-2019 de l'IEA de Paris
11 Sep 2018 09:30 -
11 Sep 2018 13:00,
Manchester :
Value Pluralism, Realism, and Optimism
Projet de recherche : "La Bête noire de Berlin : Hannah Arendt, Isaiah Berlin et la liberté, la politique et l’humanité"
18023
2018-2019
Époque contemporaine (1789-...)
Europe occidentale