Accueil / Résidents / Rocco Mennella

Rocco Mennella

Post-doctorant
ENS, Paris
L'inconscient émotionnel des agents intentionnels
01 septembre 2019 -
31 janvier 2020
Psychologie
FacebookTwitter

Rocco Mennella est psychologue et chercheur dans le domaine des neurosciences affectives, avec un intérêt particulier pour la relation entre émotion, motivation et action. Il a obtenu son doctorat en Sciences Psychologiques (2017) au Département de Psychologie Générale de l'Université de Padoue, publiant plusieurs articles sur les réponses psychophysiologiques aux stimuli émotionnels des populations saines et des patients. Après une période de recherche au Département d'imagerie diagnostique du Hospital for Sick Children de Toronto pendant son doctorat, il a obtenu une bourse postdoctorale au Département d'études cognitives à l'École Normale Supérieure de Paris (2017), pour étudier les corrélats neurocognitifs de la prise de décision dans les contextes socio-émotifs. En 2019, il a été chargé de cours à temps partiel à SciencesPo, avant d'être sélectionné sur une "Chaire Gretty Mirdal Junior Cerveau, Culture et Société" à l'Institut d'études avancées de Paris.

Sujets de recherche

Emotion, motivation et action ; psychophysiologie de l'émotion ; psychologie clinique.

L'inconscient émotionnel des agents intentionnels

Mon projet se concentrera sur l'hypothèse que la plupart de nos réponses inconscientes à des situations chargées affectivement - par exemple nos ajustements comportementaux lorsque nous rencontrons une autre personne - reflètent nos buts intérieurs et sont basées sur l'anticipation implicite des conséquences futures. En d'autres termes, de telles réactions peuvent être, contre-intuitivement, en même temps inconscientes et intentionnelles. Cette position contraste avec une longue tradition de la psychologie moderne, qui remonte au moins à William James et qui postule que l'intentionnalité est la caractéristique déterminante d'un esprit conscient, alors que les réponses inconscientes consisteraient principalement en réflexes innés et habitudes acquises. Une telle tradition a imprégné l'étude scientifique des réactions émotionnelles, qui sont souvent considérées comme des réactions automatisées à un stimulus. L'idée que notre comportement émotionnel puisse nous dire quelque chose concernant nos objectifs affectifs inconscients n'est pas nouvelle dans le domaine de la psychologie clinique et de la psychiatrie. Néanmoins, ces différentes disciplines ne parviennent souvent pas à communiquer, ce qui rend plus difficile une vision globale de l'affectivité humaine. L'objectif principal de mon projet est de trouver une synthèse des différentes positions théoriques concernant les réponses émotionnelles inconscientes et l'intentionnalité. Deuxièmement, je chercherai à élaborer de nouveaux paradigmes expérimentaux pour tester comment les réponses aux stimuli émotionnels peuvent varier en fonction des différents objectifs inconscients et comment ces objectifs peuvent interagir ou interférer avec ceux qui sont conscients.

22596
2019-2020
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région