Accueil / Résidents / Nancy Rose Hunt

Nancy Rose Hunt

Professeur
University of Michigan, Ann Arbor
Nouvelle histoire médicale de la folie en Afrique
01 septembre 2014 -
30 juin 2015
Histoire, philosophie et sociologie des sciences
FacebookTwitter

Nancy Rose Hunt est professeur d'histoire à l’Université de Michigan à Ann Arbor et a été résidente au Wissenschaftskolleg zu Berlin et au Netherlands Institute of Advanced Study.

Ses recherches portent sur l’histoire de l’Afrique, et en particulier les questions historiographiques, le genre et la médecine. Son histoire ethnographique de l’accouchement, de la médecine, les objets et la mobilité au Congo-Kinshasa, A Colonial Lexicon : Of Birth Work, Medicalization and Mobility in the Congo (Duke University Press, 1999) a reçu le Prix Herskovits. Son dernier livre, A Nervous State : Violence, Remedies and Reverie in Colonial Congo (Duke University Press, sous presse) traite de la « nervosité » de l’État colonial belge, autant en tant que phénomène maladif que manifestation de tensions raciales, et des mouvements de guérison insurrectionnels.

Elle prépare actuellement deux ouvrages sur l’histoire de la médecine.

Programme EURIAS à l’IEA de Paris

Santé, global, zone et milieu sont les concepts qui m’occuperont pendant mon séjour à l’IEA. Je mènerai deux projets de front : un essai condensé sur une histoire globale de la médecine et un nouveau chantier de recherche sur les humeurs et la psychiatrie en Afrique.

Une histoire globale de la santé :  je développerai une histoire longue de la santé, depuis l’époque des premiers chasseurs-cueilleurs jusqu’à notre époque, peuplée de glaneurs digitaux et « la vie nue» (bare life). Des variations d’échelle entre histoire globale et des nœuds microhistoriques contribueront au questionnement du concept de zone et de milieu.

Deuxièmement, mes recherches portent sur Les zones de santé mentale : une généalogie africaine. Depuis 1989, le mouvement pour la santé mentale émerge avec force dans le monde, à la fois comme mouvement et comme industrie. Récent, il continue à progresser en Afrique, dans les bidonvilles et les quartiers résidentiels sécurisés, et produit un nombre croissant d’essais cliniques. Une problématique souvent négligée aura une importance cruciale : l’influence de la métropole européenne et de ses sensibilités sur les pratiques coloniales psychiatriques. Tour à tour synthèse, travail d’archives, ethnographie, avec un aspect systématique, ce projet vise à dégager les grands traits, tout en décelant la texture inhérente à la folie coloniale.

Prix décerné à N. Hunt, résidente 2014-2015 de l'IEA de Paris
23 Fév 2017 00:00 -
23 Fév 2017 00:00,
Washington DC :
Nancy Rose Hunt reçoit le prix Martin A. Klein
Journée d’étude organisée par Nancy Rose Hunt, résidente à l'IEA de Paris
28 Mai 2015 15:00 -
29 Mai 2015 19:00,
Paris :
La nouvelle écriture de l’histoire avec Simmel, sur la forme, l'image, et la coloration
Communication de Nancy Rose Hunt, résidente à l'IEA de Paris
09 Déc 2014 14:00 -
09 Déc 2014 17:00,
Paris :
Nervousness and Therapeutic Insurgency in a Colonial Situation
Intervention de Nancy Rose Hunt, résidente à l'IEA de Paris
04 Déc 2014 19:00 -
04 Déc 2014 19:00,
Paris :
Futurs passés au Congo. Peut-on rêver sous le joug colonial ?
453
2014-2015
Autre
Afrique subsaharienne