Accueil / Résidents / Pierre Mérel

Pierre Mérel

Professeur associé
Université de Californie Davis
Le changement climatique et l'agriculture : Faire progresser l'approche économétrique des évaluations d'impact et d'adaptation
01 janvier 2021 -
30 juin 2021
Économie et finances
FacebookTwitter

Pierre Mérel est professeur à l'université de Californie Davis (UC Davis) dans le Département d'Economie de l’agriculture et des ressources depuis 2007, avec une brève interruption en 2013-2014 lorsqu'il a pris une chaire d'économie agricole à l'ETH Zurich, en Suisse. Les recherches récentes de Pierre Mérel portent sur le changement climatique et la politique agricole et alimentaire. Il a mené des recherches sur l'organisation industrielle dans le secteur agroalimentaire, la pollution azotée de l'agriculture, les émissions d'échappement des véhicules et la modélisation des politiques agroenvironnementales. Pierre Mérel a étudié l'ingénierie à l'École Polytechnique de Palaiseau et à l'École Nationale du Génie Rural, des Eaux et des Forêts à Paris. Il est titulaire d'un doctorat en économie de l’agriculture et des ressources de l'Université de Californie à Davis.

Sujets de recherche

Économie du changement climatique, Organisation industrielle, Politique agricole et environnementale.

Le changement climatique et l'agriculture : Faire progresser l'approche économétrique des évaluations d'impact et d'adaptation

L'agriculture est l'un des secteurs économiques les plus vulnérables au changement climatique car la météo est un facteur de production agricole important. Outre les preuves expérimentales et les simulations issues de modèles basés sur les processus biophysiques, qui ont traditionnellement été privilégiés dans les sciences naturelles, une littérature économétrique croissante a documenté les effets négatifs du réchauffement climatique sur les résultats agricoles, y compris les rendements des cultures, dans les régions tempérées. L'approche économétrique utilise de nombreuses données d'observation pour estimer la relation entre le climat (ou la météo) et les résultats, et projette cette relation dans des scénarios climatiques contrefactuels afin d'observer les impacts. Ainsi, les prévisions saisissent les résultats réels influencés par le comportement humain, par opposition aux conditions purement expérimentales ou aux hypothèses normatives.  Ces prévisions pourraient, du moins en théorie, fournir une compréhension plus complète et plus pertinente des effets du changement climatique sur les systèmes couplés naturels-humains. Ce projet vise à (i) étendre les fondements méthodologiques de l'approche économétrique de l'évaluation des impacts du changement climatique, avec une attention particulière à la modélisation de l'adaptation climatique par les agents économiques, et (ii) mettre en œuvre cette approche sur de nouveaux ensembles de données, y compris ceux pertinents pour l'agriculture française et européenne, pour lesquels les estimations empiriques font encore défaut.

24818
2020-2021
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région