Accueil / Résidents / Victoria Lee

Victoria Lee

Professeure assistante
Université de l'Ohio
Microbe Smiths : l'ingénierie du contrôle microbien au Japon au XXe siècle
01 septembre 2020 -
30 juin 2021
Histoire, philosophie et sociologie des sciences
FacebookTwitter

Victoria Lee a obtenu son doctorat en histoire des sciences à Princeton. Elle est actuellement professeur d'histoire à l'université de l'Ohio. Elle a bénéficié de bourses d'études au Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte à Berlin, à l'Institut d'histoire des sciences à Philadelphie et à l'université de Tokyo. Elle a publié sur l'histoire de la microbiologie, les connaissances appliquées et industrielles modernes, la mondialisation scientifique et l'économie politique de la vie quotidienne. Elle s'intéresse également aux intersections historiques entre la chimie, la santé et l'environnement.

Sujets de recherche

Histoire de la biologie et de la chimie microbiennes ; Connaissances appliquées et industrielles modernes ; Santé et environnement.

Microbe Smiths : L'ingénierie du contrôle microbien au Japon au XXe siècle

Ce projet est une exploration historique comparative du contrôle microbien pour une croissance durable. Il explore la science de la fermentation au Japon au XXe siècle, dans une société où les microbes étaient connus et utilisés comme des travailleurs vivants autant que comme des agents pathogènes, ce qui constitue un précédent direct de la reconnaissance plus récente en Europe et en Amérique des écologies microbiennes comme inséparables de la société humaine. Les nouveaux développements en médecine, biologie et chimie de ces dernières décennies suggèrent fortement que l'approche traditionnelle du monde microbien basée sur l'éradication est insoutenable, notamment pour la compréhension des mécanismes de résistance aux antibiotiques, la reconnaissance du microbiome comme un élément central de la santé humaine et animale, ou encore au regard de la révolution des technologies de manipulation des processus cellulaires pour la découverte de médicaments, la production alimentaire et la fabrication de produits chimiques verts. Pour éclairer les questions contemporaines de microbiologie et de durabilité, ce projet s'inspire des approches philosophiques du pluralisme scientifique pour utiliser l'histoire comme un réservoir comparatif de possibilités. Il élucide le rôle de la science dans le façonnement de l'économie politique par la culture matérielle, afin de nuancer les récits polarisés de l'état de développement et de la réponse sociale, en se concentrant plutôt sur le rôle des experts techniques de niveau moyen dans l'interaction entre l'industrialisation et l'impact environnemental humain dans la période moderne.

24816
2020-2021
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région