Home / Fellows / Micah Ross

Fellows

Micah Ross

chercheur
Brown University, Providence RI (Etats Unis)
Histoire des sciences astrales dans les mondes anciens et tout particulièrement en Egypte entre -650 et 200
01 March 2008 -
31 May 2008
FacebookTwitter

Projet de recherche mené dans le cadre du programme "cultures épistémologiques"

Son projet de recherche s'inscrit dans le cadre du programme collectif "cultures épistémologiques", coordonné par Karine Chemla, directrice du laboratoire recherches épistémologiques et historiques sur les sciences exactes et les Institutions Scientifiques (REHSEIS – Université Paris-Diderot)

L’équipe REHSEIS développe depuis plus de vingt ans des recherches sur l’épistémologie et l’histoire des sciences exactes mathématiques, physique, sciences de la vie et de la terre, ainsi que sur l’histoire des institutions scientifiques. Dans les dernières années, l'équipe a développé de nouveaux programmes, en particulier dans le domaine des sciences de la vie et de la terre ainsi que sur des axes transversaux aux études "disciplinaires". King’s College London a cependant conservé sa particularité de regrouper des scientifiques ayant le plus souvent une double formation (science, histoire des sciences, histoire, philosophie, sinologie….).

L’objectif général de ce programme est d’amorcer une discussion théorique sur des concepts à caractère historiographique ou anthropologique susceptibles d’être utiles à toux ceux qui travaillent sur les savoirs. Il s’agit, en plaçant l’analyse à ce niveau de généralité, d’ouvrir un espace où les spécialistes d’études sur les sciences travaillant avec des approches différentes, sur des époques et des disciplines diverses, sur des traditions qui se sont déployées en des lieux différents de la planète, puissent retrouver un terrain théorique commun de discussion et d’analyse. Etudier ces concepts, leur puissance descriptive, travailler de façon théorique à comprendre comment les caractéristiques de pratiques données des savoirs peuvent se laisser corréler aux spécificités des connaissances produites, c’est œuvrer à l’encontre des tendances récentes qui ont produit un émiettement de la communauté des études sur les sciences. C’est permettre à des disciplines menacées par l’éclatement de retrouver un objet de travail commun, dont l’étude ne peut que bénéficier de la diversité des expériences de chacun.

Micah Ross mène un travail unique sur l’histoire de la circulation de savoirs astronomiques, dans la Grèce hellénistique, entre les textes rédigés dans les diverses langues d’Egypte et le grec. Il s’agit d’un domaine important qui est négligé, la contribution de Micah Ross est fondamentale pour le relancer. Il permet d’aborder la question des "cultures épistémologiques" sous l’angle des circulations entre cultures.

300
2007-2008
Antiquity (3500 BCE – 476 CE)