Accueil / Résidents / Carlos Gonçalves

Carlos Gonçalves

Professeur associé
Université de São Paulo
Les mathématiques dans les pratiques administratives et économiques dans la Mésopotamie ancienne
01 octobre 2016 -
30 juin 2017
Histoire, philosophie et sociologie des sciences

Carlos Gonçalves est professeur associé à l’École des Arts, Sciences et Humanités de l’Université de São Paulo, au Brésil, et chercheur associé étranger au Laboratoire SPHERE (Paris 7, CNRS). Il a également été chargé de recherche à l’Université d’Exeter (2003-2005), chercheur invité à l’Université de Vienne (2009) et lauréat du Programme Research in Paris (2012). Son travail se concentre sur l’histoire de la connaissance au Proche-Orient ancien, et particulièrement sur les connaissances mathématiques et la relation entre le milieu scolastique et la vie pratique.

Sujets de recherche

L’histoire des sciences et des connaissances en Mésopotamie ancienne : pratiques mathématiques ; l’éducation des scribes ; les professionnels lettrés et leur milieu ; la quantification et la mesure dans la vie quotidienne ; l’État ou l’administration publique et ses outils mathématiques. L’histoire du royaume d’Eshnunna en Mésopotamie ancienne : fonctionnaires et connaissances comme insignes de prestige et de pouvoir ; les stratégies d’interaction et de gestion.

Les mathématiques dans les pratiques administratives et économiques dans la Mésopotamie ancienne

Ce projet étudie les pratiques mathématiques dans le royaume d’Eshnunna, puissance dominant la vallée de la Diyala, au nord-est de l’actuelle ville de Bagdad, pendant la première moitié de la période paléobabylonienne (2000-1600 av. J.-C).
Le corpus documentaire soumis à examen est composé de lettres de fonctionnaires au service du roi, de listes d’objets amenés et retirés d’un temple important de la région, de contrats immobiliers privés, de contrats de prêts et des tablettes scolaires.
L’objectif spécifique est d’identifier et d’analyser a) les connaissances mathématiques – principalement quantification et mesure – utilisées ou engendrées par lesdits documents ; et b) comment les secteurs de la vie quotidienne appliquant ces connaissances étaient en partie façonnés par ces mêmes connaissances.
Malgré un contexte antique, cette recherche affiche également une motivation politique contemporaine puisque les mesures, la quantification et les statistiques ont été utilisées de façon croissante dans le contrôle et l’administration de la vie culturelle et sociale.

Publications majeures

Mathematical Tablets from Tell Harmal, Springer, 2015.

« Notas sobre a Recepção da Matemática Mesopotâmica na Historiografia » in EMP, São Paulo, vol. 14, n° 3, 2012, p. 322-335.

« Analytical Thinking in Mesopotamian Mathematics », in Proceedings of the Third International Conference of the European Society for the History of Science, Vienna, Austrian Academy of Sciences, 2008.

« An alternative to the Pythagorean rule ? », in Historia Mathematica, vol. 35/3, 2007, p. 173-189.

Communication de C. Gonçalves, résident de l'IEA de Paris
15 Déc 2016 11:30 -
15 Déc 2016 11:45,
Paris :
Histoire des sciences et politique
Communication de C. Gonçalves, résident de l'IEA de Paris
01 Nov 2016 17:00 -
01 Nov 2016 18:30,
Copenhague :
Mathematical Tablets from Tell Harmal
27 Oct 2016 14:30 -
28 Oct 2016 17:30,
Paris :
Writing histories of ancient mathematics – Reflecting on past practices and opening the future, 18th – 21st centuries
Intervention de C. Gonçalves, résident de l'IEA de Paris
14 Oct 2016 09:30 -
14 Oct 2016 16:30,
Paris :
Écriture, Mathématique et Enseignement en Mésopotamie
6072
2016-2017
Antiquité (3500 av. N.E.-476)
Afrique du Nord, Proche et Moyen-Orient