Accueil / Résidents / Elizabeth L'Estrange

Elizabeth L'Estrange

Maître de conférences en histoire de l'art
University of Birmingham
Anne de Graville et le débat littéraire à la cour de France
01 septembre 2017 -
31 janvier 2018
Littératures
FacebookTwitter

Elizabeth L'Estrange est maître de conférences en histoire de l'art à l'Université de Birmingham. Avant de rejoindre cette dernière elle a bénéficié d'une bourse post-doctorale de recherche du FRS-FNRS en histoire de l'art à l'Université de Liège. En 2011, elle a passé trois mois à Rome en tant que boursière de la Fondation Darchis et, en 2013, elle a été récompensée par le Neil Ker Memorial Fund de la British Academy pour son projet sur la bibliothèque d'Anne de Graville. Sa monographie, Holy Motherhood: Gender, Dynasty and Visual Culture in the Later Middle Ages (Manchester University Press, 2008), a reçu le prix du premier livre 2010 décerné par la Society for Medieval Feminist Scholarship. Elle a publié de nombreux articles sur le mécénat artistique et littéraire des femmes au XVe et au début du XVIe siècle.

Sujets de recherche

Mécénat artistique et littéraire féminin (1400-1600) en France et en Bourgogne ; manuscrits enluminés, en particulier les livres d'heures ; théories du genre et de la sexualité, ainsi que leur application aux époques médiévale et moderne ; relations texte-image ; la Querelle des femmes.


Anne de Graville et le débat littéraire à la cour de France

Ma recherche porte sur une étude approfondie de la réécriture par Anne de Graville, au début du XVIe siècle, du poème d'Alain Chartier : Belle dame sans mercy (1424), un texte qui avait déclenché de nombreuses critiques à cause de sa représentation ambiguë de la protagoniste féminine. J'examinerai comment, à travers ses Rondeaux, Anne s'était engagée dans la Querelle des femmes, le débat littéraire sur la nature des femmes qui avait commencé au XVe siècle avec Christine de Pizan et impliquait ultérieurement aussi le texte de Chartier. J'étudie le dernier exemplaire subsistant des Rondeaux à la fois dans son contexte littéraire et manuscrit afin de proposer de nouvelles lectures de ce texte et de la place d'Anne de Graville dans la culture courtoise. Par exemple, je tirerai parti de méthodologies issues de la codicologie et de la culture matérielle afin d'étudier comment la présentation côte à côte des textes de Graville et de Chartier, la dédicace à la reine Claude de France et la présence importante de la devise d'Anne de Graville sont susceptibles d'élargir notre compréhension de la réception des Rondeaux. Le résultat contribuera à une analyse littéraire formelle des Rondeaux qui prendra en compte d'autres textes de la Querelle des femmes, des réponses antérieures à la Belle Dame et des ouvrages de la bibliothèque personnelle d'Anne dans l'optique de contextualiser sa reprise de ce texte polémique. Le résultat sera publié sous la forme d'une monographie qui constituera non seulement la première étude contemporaine de cette écrivaine et bibliophile trop négligée, mais élargira également notre connaissance de la contribution des femmes à la culture littéraire à la cour de France à l'époque moderne.

7299
2017-2018
Époque moderne (1492-1789)
Europe occidentale
e.a.lestrange@bham.ac.uk