Accueil / Résidents / Isabel Sanchez Ramos

Isabel Sanchez Ramos

Chercheur
Université de Cordoue
Topographies de pouvoir. Le territoire épiscopal des paysages du début du Moyen Âge
01 octobre 2016 -
31 mars 2017
Archéologie
FacebookTwitter

Résidente EURIAS

Isabel Sanchez est spécialiste de l’archéologie de l’Antiquité tardive et du début du Moyen Âge. Elle concentre ses recherches sur la transformation du paysage des anciennes villes romaines en Europe occidentale à partir de l’effondrement de l’Empire romain jusqu’au début de l’époque médiévale (IV-VIIIe siècles ap. J.-C). Elle a obtenu plusieurs bourses doctorales de longue durée et signé des contrats de recherche dans des institutions à renommée internationale dont le Conseil de recherche espagnol à Rome, le Centre Camille Jullian à Aix-en-Provence, l’Université de Barcelone et l’Institut Ausonius, entre autres. Sa carrière s’est également déployée dans des projets de recherche internationaux et elle dirige le Projet IdaVe à Idanha-a-Velha (Portugal). Elle dispose d’une solide expérience en gestion du patrimoine archéologique, en transfert et organisation d’activité R&D, en diffusion publique et en projets de patrimoine culturel. Elle a été invitée à participer à plusieurs congrès, réunions et conférence dans toute l’Europe. Ses études ont été publiées dans des articles de journaux espagnols et internationaux à haut facteur d’impact (29), des chapitres de livres (49), des livres (10), des ouvrages collectifs (3), des compte-rendus (22) et des conférences (49).

Sujets de recherche

Archéologie des paysages ; identités sociales ; pouvoir et communautés locales ; les royaumes barbares ; l’architecture du pouvoir, enterrements, bâtiments des élites séculières et religieuses, sculpture et épigraphie ; paysages chrétiens, dont la topographie et les traces culturelle du royaume des Wisigoths établi dans le sud de la Gaule et la Péninsule Ibérique ; approche multi-métiers et usage des nouvelles technologies pour l’archéologie.

Topographies de pouvoir. Le territoire épiscopal des paysages du début du Moyen Âge

Le christianisme a constitué le phénomène le plus influent dans la transformation des sociétés urbaines dans l’Antiquité tardive. La propagation du christianisme primitif dans les territoires de la future Europe s’est principalement manifestée par la constitution d’évêchés, matérialisés par la construction de vastes ensembles épiscopaux. Dans la mesure où les évêchés sont devenus les nouveaux centres de pouvoir, il est essentiel de les étudier pour comprendre le développement des villes médiévales en Europe et dans l’Ouest de la Méditerranée. La finalité de cette recherche est de générer de nouvelles connaissances scientifiques sur la complexité des villes historiques et de progresser dans l’étude de l’architecture publique correspondant à des complexes religieux et civils. L’objectif de ce projet spécifique s’articule sur deux volets : d’une part, une réflexion sur la transformation de la ville classique en une ville chrétienne et médiévale dans l’Ouest de la Méditerranée, et d’autre part, le renforcement des connaissances de la communauté scientifique et du grand public intéressés par les ensembles ecclésiastiques et les paysages urbains. Je compte trouver des réponses aux différentes questions archéologiques autour de certaines structures urbaines religieuses et palatiales, notamment leur emplacement dans l’espace, l’interprétation et la chronologie. Parmi les groupes épiscopaux de l’Antiquité tardive en Europe occidentale contemporaine documentés par des archéologues, je me concentrerai sur le site d’Egitania (Idanha-a-Velha, Portugal). La principale nouveauté de mon approche d’étude du paysage de l’Antiquité tardive réside dans l’usage des dernières technologies 3D, des géosciences, de la pétrographie par télédétection et de l’analyse microscopique du mortier.


Publications majeures

Idanha–a–Velha. Portugal. 2. Paço dos Bispos de Idanha–a–Velha, (Campaña de excavación 2014), avec J. Morín de Pablos, Madrid, 2015.

« Toletum urban landscape in Late Antiquity », Antiquité Tardive, n° 23, 2015, p. 329–352.

Topografía cristiana de las ciudades hispanas durante la Antigüedad tardía (Christian topography of Hispanic Cities during Late Antiquity), British Archaeological Reports, International Series n° 2606, Oxford, Archaeopress, 2014.

« Episcopal groups in Hispania » (with Joseph Maria Gurt i Esparraguera), Oxford Journal of Archaeology, n° 30, n° 3, 2011, p. 273 – 298.

Journée d'étude organisée par I. Sánchez (U. Madrid / résidente 2016-2017 de l'IEA de Paris), B. Dumézil (U. Paris Nanterre) et P. Poveda (U. Salamanque), avec le soutien de l'IEA de Paris
14 Déc 2017 09:00 -
14 Déc 2017 18:00,
Paris :
Évêchés, palais et monastères : les nouveaux centres de pouvoir durant l'Antiquité tardive
31 Aoû 2017 16:00 -
31 Aoû 2017 16:45,
Maastricht :
The archaeological site of Los Hitos and the rural landscape of Toledo (Spain) in Late Antiquity (6th -8th c.)
11 Mai 2017 15:30 -
11 Mai 2017 16:30,
Kalamazoo :
Pla de Nadal (Valencia, Spain): A New Architectonical Representation of Power in the Early Medieval Iberian Peninsula (Eighth Century)
21 Mar 2017 19:00 -
21 Mar 2017 20:30,
Madrid :
Idanha-a-Velha. De ciuitas Igaeditanorum a Laydaniyya. Trabajos arqueológicos del Proyecto IdaVe en Idanha-a-Velha
13 Mar 2017 13:00 -
13 Mar 2017 16:00,
Paris :
Le territoire épiscopal à l’origine des paysages médiévaux. Idanha-a-Velha et la topographie des pouvoirs dans la péninsule ibérique (VIe-VIIIe siècles)
Communication d'I. Sanchez Ramos, résidente de l'IEA de Paris
05 Nov 2016 18:15 -
05 Nov 2016 18:30,
Setúbal :
Arqueología en Idanha-a-Velha (Portugal)

6111
2016-2017
Antiquité (3500 av. N.E.-476)
Europe occidentale