Accueil / Résidents / Itzhak Fried

Itzhak Fried

Professeur
Université de Californie LA / Université de Tel Aviv
The Brains that Pull the Triggers
01 octobre 2016 -
31 octobre 2016,
01 mai 2017 -
31 mai 2017
Neurosciences

Itzhak Fried est professeur de neurochirurgie, de psychiatrie et de sciences biocomportementales à l’Université de Californie à Los Angeles. Il est le directeur du Laboratoire de neurophysiologie cognitive et du Programme de chirurgie de l’épilepsie chez l’adulte et le codirecteur du Seizure Disorder Center. Il est également professeur de neurochirurgie à l’Université de Tel Aviv en Israël. Il a eu un rôle pionnier dans le développement de méthodes pour l’étude de la base cellulaire de la perception visuelle et de la mémoire chez l’humain. Accompagné de Christopher Koch, il a été le premier à enregistrer les différentes réponses de neurones individuels au niveau du cortex chez des patients conscients et inconscients. Il est l’auteur d’une centaine d’articles et d’une douzaine de chapitres dans des ouvrages collectifs.

Sujets de recherche

L’épilepsie ; la mémoire ; le libre arbitre.

Les déclics cérébraux des violences extrêmes

Le problème du libre arbitre a accompagné la condition humaine depuis l’Antiquité tout en restant cantonné au domaine de la philosophie. Les développements rapides et importants des dernières décennies en neurosciences fournissent des données empiriques intéressantes et de nouvelles perspectives sur le sujet. De fascinantes données empiriques en neuroscience, certaines issues de notre recherche à UCLA par stimulation électrique et des enregistrements du cerveau humain, suggèrent qu’une activité spécifique du cerveau est présente non seulement avant l’action, mais également avant la volonté d’agir. Par conséquent, le « libre » arbitre peut être décodé et prédit à partir de l’activité neuronale avant que le moi expérimente la volition. Ces nouvelles données présentent plusieurs défis aux sciences humaines et sociales, à la philosophie, à la littérature, au droit et aux sciences politiques. Deux thématiques centrales méritent une attention toute particulière. D’une part, le fait d’envisager l’amélioration mentale, au regard du contrôle de l’esprit ou de la prédiction que les connaissances scientifiques pourraient potentiellement permettre. D’autre part, la question de la responsabilité individuelle examinée à l’aune d’une activité cérébrale apparemment préconsciente et déterministe. Dans le cadre de ce projet, je propose de réunir des experts de ces disciplines au sein d’un atelier, dans le but de produire une synthèse interdisciplinaire s’appuyant sur les perspectives de la neuroscience, de la philosophie, des sciences sociales, de la psychologie, de la littérature, du droit et des sciences politiques.

Publications majeures

Single Neuron Studies of the Human Brain: Probing Cognition, with U. Rutishauser, M. Cerf, G. Kreiman, Cambridge, The MIT Press, 2014.

"Syndrome E", The Lancet, vol. 350, n° 9094, 1997.

"Brain Stimulation and Memory", Brain, n° 138, july 2015.

"Preconscious prediction of a driver's decision using intracranial recordings", with O. Perez, R. Mukamel, A. Tankus, J.D. Rosenblatt, Y. Yeshurun, Journal of Cognitive neuroscience, vol. 27, issue 8, August 2015.

Colloque international organisé par I.Fried (IEA de Paris / UCLA / U. Tel Aviv) et A. Berthoz (Collège de France)
10 Mai 2017 09:00 -
12 Mai 2017 13:00,
Paris :
The Brains that Pull the Triggers - 3rd Paris Conference on Syndrome E

6120
2016-2017
Époque contemporaine (1789-...)
Monde ou sans région