Accueil / Résidents / M'hamed Oualdi

M'hamed Oualdi

Maître de conférences
Princeton University
S’endetter en Tunisie et en Méditerranée (XVIIIe siècle-années 1930). Banqueroutes d’État et crédits privés : une histoire de globalisation financière
01 octobre 2017 -
30 juin 2018
Histoire

M’hamed Oualdi is Assistant Professor of the History of Modern North Africa at Princeton University. He has held a teaching position at Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Paris) and research fellowships at the European University Institute (Florence), l’Ecole française de Rome and the Institut de Recherche sur le Maghreb contemporain in Tunis. In his first book, Esclaves et maîtres (Publications de la Sorbonne, 2011), he studied the slave servants who governed the Ottoman province of Tunis. His new book focuses on the social and cultural effects of transitioning from an Ottoman rule to French colonial domination in the central Mediterranean.

Research interests

Early modern and modern social history of North Africa, in particular the issue of slavery and the relations between North African and European societies throughout the 19th century; imperial and connected history: literacy, self narratives and the production of historical documents in a North African context.

S’endetter en Tunisie et en Méditerranée (XVIIIe siècle-années 1930). Banqueroutes d’État et crédits privés : une histoire de globalisation financière

Alors que la crise des dettes souveraines constitue aujourd’hui un sujet de préoccupation majeur, ce projet de recherche vise à comprendre les endettements publics de pays méditerranéens sur la longue durée. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, cette région a connu des crises financières qui furent déterminantes. Pour la première fois, entre 1869 et 1894, afin d’« assainir » les finances des Etats grecs et ottomans, des commissions internationales composées avant tout de gestionnaires européens furent mises en place à Istanbul, au Caire et à Tunis. Ces commissions ont préfiguré dans le cas de l’Egypte et de la Tunisie des périodes d’occupations coloniales. 
A partir du cas tunisien, la recherche vise à comprendre les raisons de ces crises et leurs effets sociaux et politiques jusqu’au début des années 1930 dans un contexte méditerranéen. L'enquête place l’histoire du Maghreb dans un contexte plus vastes que celui de la colonisation, en ouvrant le champ de recherche aux dynamiques impériales et de la globalisation. La recherche vise aussi à réinvestir une histoire économique de la Méditerranée quelque peu délaissée depuis les années 1980, afin d’établir un dialogue transdisciplinaire en histoire économique. De manière plus générale, le fruit de ces travaux devra fournir des ressources non seulement pour les spécialistes, mais aussi pour le grand public, permettant de comprendre autrement les situations contemporaines d’endettement.

7302
2017-2018
Époque contemporaine (1789-...)
Afrique du Nord, Proche et Moyen-Orient
oualdi.mhamed@gmail.com