Accueil / Résidents / Massimo Salgaro

Massimo Salgaro

Maître de conférences
Università degli Studi di Verona
La littérature améliore-t-elle le comportement prosocial ? Empathie et compassion du point de vue de l'esthétique empirique
01 octobre 2017 -
30 juin 2018
Littératures
FacebookTwitter

Massimo Salgaro est maître de conférences d'études allemandes à l'Université de Vérone. Il a été chercheur invité à l'Université Tongji de Shanghai (Chine) et à l'Université de Göttingen (Allemagne, bourse Alexander von Humboldt) en 2015, à l'Université d'Alberta, Edmonton (Canada) en 2011, à l'Institut Peter-Szondi de l'Université libre de Berlin (bourse DAAD) en 2010 et à l'Université Columbia de New York (États-Unis) en 2008. Il est vice-président de la société internationale Robert-Musil, trésorier de l'IGEL (International Society for the Empirical Study of Literature) et membre du comité directeur de l'initiative E-READ, développée par le réseau COST.

Sujets de recherche

Malgré sa spécialisation dans les études allemandes, M. Salgaro travaille depuis plusieurs années aux côtés de psycholinguistes afin d'étudier les effets cognitifs et émotionnels de la lecture de textes littéraires. Son projet de recherche actuel, "Sympathy for the devil" (à l'Institut Max Planck d'esthétique empirique), porte sur la valeur morale de l'empathie littéraire.

La littérature améliore-t-elle le comportement prosocial ? Empathie et compassion du point de vue de l'esthétique empirique

L'empathie est définie comme "la capacité de comprendre et de partager l'état ou le contexte émotionnel d'autrui" (Cohen et Strayer, 1996). Tandis que la composante affective de l'empathie (l'empathie affective) implique une réponse émotionnelle adéquate à l'état affectif d'autrui, la composante cognitive (l'empathie cognitive) implique quant à elle la capacité à comprendre le point de vue ou l'état mental d'autrui. Au sein du débat psychologique actuel sur l'empathie, le lien entre empathie, éthique et mœurs est certainement l'un des sujets les plus importants et les plus épineux. Les spécialistes de la théorie de la littérature tendent à n'analyser l'empathie en se focalisant sur le comportement prosocial. En conséquence, l'ensemble de la recherche dans ce domaine s'oriente vers cette notion positive de l'empathie. La plupart des recherches se sont concentrées sur les réactions à des histoires moralement justes (Johnson 2012 ; Bal et Veltkamp 2013 ; Stansfield et Bunce 2014), l'empathie devant, pour ces auteurs, être entendue au sens restreint de "compassion et inquiétude pour les personnes dans le malheur" (Bal et Veltkamp 2013). L'un des obstacles à l'étude de l'empathie dans la lecture de textes littéraires tient à l'absence d’un consensus général sur la définition de l'empathie dans ce domaine. Ainsi, de nombreux phénomènes différents, tels que la compassion, l'imitation et la théorie de l'esprit, sont confondus à tort avec l'empathie. Ainsi mon projet vise à susciter une mise en cause d’une perception idéologique de la littérature qui associe lecture, empathie et comportement prosocial.

Communication de M. Salgaro, résident 2017-2018 de l'IEA de Paris
18 Nov 2017 11:00 -
18 Nov 2017 13:00,
Spitz :
How Does Reading Work?
Communication de M. Salgaro, résident 2017-2018 de l'IEA de Paris
10 Nov 2017 19:00 -
10 Nov 2017 21:00,
Vérone :
Racconti d'autunno
Communication de M. Salgaro, résident 2017-2018 de l'IEA de Paris
07 Nov 2017 09:30 -
07 Nov 2017 10:00,
Menaggio :
Literarizität in der Empirischen Ästhetik
Colloque organisé par M. Salgaro (résident 2017-2018 de l'IEA de Paris) et P. Sopcak (MacEwan University)
10 Oct 2017 18:00 -
13 Oct 2017 16:00,
Paris :
What is Literariness?

7307
2017-2018
Autre
Monde ou sans région
massimo.salgaro@univr.it